Aux États-Unis

20 octobre 2020 07:39; Act: 20.10.2020 09:35 Print

Une alerte au tsunami déclenchée en Alaska

Un séisme de magnitude 7,5 est survenu lundi, au large des côtes de cet État américain. Mais aucun phénomène de grande ampleur n’a été pour l'instant constaté.

storybild

Le séisme lui-même n’a pas fait de victime connue ni de dégâts majeurs, dans une zone très isolée et peu peuplée. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Une alerte au tsunami a été déclenchée lundi en Alaska à la suite d’un séisme de magnitude 7,5 survenu au large des côtes de cet État américain, mais aucun phénomène de grande ampleur n’avait été constaté en fin de journée. La secousse, initialement évaluée à 7,4, a été enregistrée à 91 km au sud-est de Sand Point, dans les îles aléoutiennes situées dans la Mer de Bering, à environ 40 km de profondeur, a indiqué l’Institut de géophysique américain (USGS). C’est dans cette petite ville que les vagues les plus importantes ont été signalées, d’environ 60 cm de haut.

Le centre d’alerte du Pacifique pour les tsunamis a par la suite indiqué que les zones potentiellement concernées par le phénomène n’étaient pas exposées à «des inondations à grande échelle». L’alerte au tsunami concernait la côte sud de l’État ainsi que la péninsule d’Alaska mais épargnait Anchorage, la plus grande ville de l’État, située à près d’un millier de kilomètres de l’épicentre.

Répliques

Le séisme lui-même n’a pas fait de victime connue ni de dégâts majeurs, dans une zone très isolée et peu peuplée. Il a été ressenti à King Cove, à une centaine de kilomètres à l’ouest de Sand Point, mais aucun dégât n’avait été constaté, a déclaré au site Anchorage Daily News Gary Hennigh, le responsable de cette petite ville, dont «les habitants et les ouvriers de la conserverie» avaient trouvé refuge sur les hauteurs, a-t-il expliqué. «Ça a pas mal secoué, je ne peux pas vous dire combien de temps ça a duré, peut-être 15 à 30 secondes», a ajouté Michael Ashley, de Cold Bay. «Tous les canapés, fauteuils et étagères bougeaient».

La secousse principale a été suivie de plusieurs répliques d’une magnitude supérieure ou égale à 5. L’Alaska fait partie de la ceinture de feu du Pacifique, zone très active pour les séismes et qui s’étend du golfe d’Alaska à la péninsule russe du Kamtchatka. Le 27 mars 1964, un séisme de magnitude 9,2, le plus violent jamais enregistré aux États-Unis et dans le monde, avait frappé la région d’Anchorage. Il avait duré plusieurs minutes et provoqué un raz-de-marée destructeur sur toute la côte ouest américaine, faisant au total plus de 250 victimes.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.