Argentine

25 novembre 2021 06:57; Act: 25.11.2021 08:34 Print

Une attaque de piranhas fait au moins 30 blessés

Les sauveteurs en poste sur la lagune de Setúbal ont eu du pain sur la planche, lundi. Une adolescente a notamment perdu un orteil dans l’incident.

storybild

(photo: Twitter)

Sur ce sujet
Une faute?

Branle-bas de combat, lundi après-midi, au bord du fleuve Paraná, à Santa Fe (nord-est de l’Argentine). Au moins 30 personnes qui barbotaient dans la lagune de Setúbal ont été attaquées par un banc de castagnoles, cousins du piranha. Les sauveteurs ont eu fort à faire pour venir en aide aux nombreux blessés et sécuriser la zone. Une adolescente de treize ans a notamment dû être hospitalisée d’urgence pour subir une greffe de peau après avoir perdu un orteil dans l’accident. Plusieurs photos sanguinolentes circulent sur les réseaux sociaux.

Selon Sergio Berardi, membre du syndicat des sauveteurs de Santa Fe, cette attaque est due aux fortes chaleurs et au faible niveau de l’eau. «Nous ne nous attendions pas à ce que cela arrive si tôt», concède-t-il. Le maître nageur regrette que les gens n’aient pas réagi immédiatement à l’alerte donnée par ses collègues. «Nous ne saurions que trop insister sur l’importance de tenir compte des avertissements des sauveteurs, en particulier pour les familles avec des enfants, maintenant que nous avons vu les dégâts que peuvent causer ces animaux», explique-t-il à El Litoral.

La baignade est normalement interdite dans cette zone, mais la chaleur est si intense, ces derniers jours, qu’il est difficile de résister à l’envie de piquer une tête. «Si les gens font juste un petit plongeon, ils devraient s’en sortir. Mais le mieux est de profiter des douches installées sur la plage», avertit Sergio Berardi. Les attaques de poissons voraces sont plus fréquentes en été, car ils se rapprochent des rivages en période de reproduction. «Ils ont tendance à se déplacer en bancs, donc nous avons beaucoup d’attaques simultanées», explique le maître nageur.

(L'essentiel/joc)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Senbalec le 25.11.2021 08:48 Report dénoncer ce commentaire

    Les gens sont prévenus, avertis, alertés etc ... donc si personnes n'écoutent alors qu'ils se démerdent

  • Alf le 25.11.2021 07:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Baignade interdite ! Ce n est pas pour rien donc la faute a ceux qui sont malgré tout allé se baigner

  • Pêcheur le 25.11.2021 09:33 Report dénoncer ce commentaire

    Je vais pêcher à l'orteil, maintenant qu'ils ont amorcé !

Les derniers commentaires

  • vdv le 25.11.2021 20:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Maintenant on va tuer tout les poisons, comme on a fait avec le renard

  • fff le 25.11.2021 19:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ben voilà c’est ainsi !!

  • Pas top l’eau ici le 25.11.2021 19:13 Report dénoncer ce commentaire

    Vu la vidéo ça ne donne pas envie de se baigner ici

  • Le piranhascarnivore. le 25.11.2021 17:33 Report dénoncer ce commentaire

    Bonsoir à tous de la planète, vous les humains vous prenez des risques de vous mêmes, pour des choses interdites, alors ne pleurez pas pour un drame, responsable à vous.

  • Jean II le 25.11.2021 11:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    L'intelligence humaine dans toute sa splendeur .