Répression en hausse

11 août 2020 07:30; Act: 11.08.2020 11:05 Print

Une autre militante a été arrêtée à Hong Kong

Agnes Chow, l'une des principales figures du mouvement pro-démocratie à Hong Kong, a subi la nouvelle loi controversée sur la sécurité intérieure.

storybild

Agnes Chow a été beaucoup vue dans les manifestations. (photo: AFP/May James)

Sur ce sujet
Une faute?

L'une des figures de proue du mouvement pour la démocratie à Hong Kong, Agnes Chow, a été arrêtée lundi avec neuf autres personnes en application de la législation sur la sécurité nationale imposée en juin par Pékin à ce territoire, a annoncé une source policière. «Il est maintenant confirmé qu'Agnes Chow a été arrêtée pour "incitation à la sécession" en vertu de la loi sur la sécurité nationale», peut-on aussi lire sur le compte Facebook de la militante.

L'arrestation est intervenue quelques heures après celle de Jimmy Lai. Le richissime septuagénaire a été interpellé pour des soupçons de collusion avec des forces étrangères. La Chine a salué cette arrestation. «Ces agitateurs antichinois de concert avec des forces étrangères ont gravement mis en danger la sécurité nationale, Jimmy Lai est l'un de leurs représentants», a déclaré dans un communiqué le bureau chinois chargé de suivre la situation à Hong Kong et à Macao. L'un responsable de la police, Li Kwai-wah, a affirmé lors d'un briefing que les personnes arrêtées avaient notamment fait du lobbying en faveur de sanctions étrangères.

Considérée comme une réponse de Pékin aux mois de manifestations en faveur de la démocratie, la législation récemment introduite donne aux autorités locales de nouveaux pouvoirs pour réprimer quatre types de crimes contre la sécurité de l'État: la subversion, le séparatisme, le terrorisme et la collusion avec des forces extérieures. Nombre de militants pour la démocratie dénoncent un texte liberticide qui vient en finir selon eux avec le principe «Un pays, deux systèmes» établi lors de la rétrocession en 1997 et qui garantissait jusqu'en 2047 aux Hongkongais des libertés inconnues dans le reste de la Chine.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • TontonB le 11.08.2020 09:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et la répression brutale de la dictature de Pékin ne fait que commencer ...

  • Demo Crate le 11.08.2020 08:31 Report dénoncer ce commentaire

    Une petite reaction Européenne ou faut-il attendre que la Chine nous menace directement ? (ça sent bon les années 30 tout ça !)

  • De même le 11.08.2020 11:21 Report dénoncer ce commentaire

    Ces quatre crimes, la subversion, le séparatisme, le terrorisme et la collusion avec des forces extérieures, nous les condamnons aussi dans tous les pays.

Les derniers commentaires

  • Le viet le 12.08.2020 06:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @TontonB il y avait aussi un libraire qui a dû fuir Hongkong car il vendait des livres critiquant le parti Communiste

  • vdv le 11.08.2020 14:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tout le peuple que manifeste est considéré terroriste. Pourquoi ?? que fait l’ soit disant Europe ??

  • De même le 11.08.2020 11:21 Report dénoncer ce commentaire

    Ces quatre crimes, la subversion, le séparatisme, le terrorisme et la collusion avec des forces extérieures, nous les condamnons aussi dans tous les pays.

    • Charles le 12.08.2020 07:27 Report dénoncer ce commentaire

      On parle ici de résistance monsieur, une nation étrangère qui parasite votre société et nation.

  • chinachincchina le 11.08.2020 09:30 Report dénoncer ce commentaire

    vive la chine!

  • New Cold War le 11.08.2020 09:16 Report dénoncer ce commentaire

    L’Angleterre a allumé un brasier en offrant aux HK des libertés dont ils n'ont jamais bénéficié... HK n'a jamais été une démocratie, même pendant l'occupation anglaise ... La communauté internationale, principalement les USA, ont ensuite jeté de l'huile sur le feu en reconnaissant une légitimité à ces manifestations souvent violentes ....

    • fantomas le 11.08.2020 12:24 Report dénoncer ce commentaire

      @new cold war il faudrait savoir , ils avaient des libertes sous les anglais ou pas ?

    • Taka le 11.08.2020 21:42 Report dénoncer ce commentaire

      Hong Kong a été volée à la Chine, qui évidemment à cette époque n'avait rien d'un pays communiste (c'est pas inutile de le rappeler!) suite à la guerre de l'opium... Les anglais trafiquaient l'opium pour s'en mettre plein les poches (honnêtes commerçants) mais évidemment les pouvoirs chinois n'en avaient pas vraiment envie... suite à une (même deux) guerres courtes l'UK a battu la Chine et s'est arrogé Hong Kong en exigeant aussi des dommages pour la guerre qu'elle avait provoqué. Rien à voir avec la démocratie, rien que des occidentaux qui pillent, comme d'hab'