Hong Kong

11 mai 2018 15:34; Act: 11.05.2018 16:02 Print

Une bombe «pas stable» retrouvée, quartier évacué

Des centaines de personnes ont été évacuées à Hong Kong, après la découverte d'une bombe datant de la Seconde Guerre mondiale sur un chantier.

Sur ce sujet

La police a mis en place un périmètre de sécurité après la découverte de la vieille bombe et elle a évacué environ 1 200 personnes qui se trouvaient dans les magasins, restaurants et bureaux de Wanchai, quartier d'affaires ultra fréquenté de l'ancienne colonie britannique. Des démineurs étaient présents pour tenter de déterrer et désamorcer la bombe de 450 kilogrammes de fabrication américaine.

L'engin a été découvert jeudi sur un chantier de construction d'une nouvelle station de métro, là où deux bombes du même modèle avaient été retrouvées en janvier. «Les deux bombes précédentes étaient positionnées à l'horizontale mais celle-ci est verticale. Les deux-tiers de la bombe sont enterrés, nous devons la déterrer au moins en partie avant de pouvoir commencer nos opérations», a déclaré Lai Ngo-yau, officier de l'unité de déminage. «La bombe n'est pas stable et nous devons être très prudents».

Il n'est pas rare que des promeneurs ou des ouvriers tombent ainsi sur des bombes ou des munitions non explosées à Hong Kong, théâtre de violents combats entre le Japon et les alliés entre l'invasion japonaise de décembre 1941 et la libération de la ville à l'été 1945. Jason Wordie, un historien hongkongais, explique ainsi que le territoire fut tapissé de bombes par les États-Unis, en 1941, au début de la campagne Pacifique. «Ils visaient les docks autour du port», dit-il.

Après la guerre, les nombreux travaux de remblaiement pour gagner sur la mer ont permis de découvrir de nombreuses bombes dans le port, ajoute l'historien. L'engin le plus lourd retrouvé sur le territoire semi-autonome du sud de la Chine était une bombe de 900 kg désamorcée en 2014 dans le quartier de Happy Valley, dans l'est de l'île de Hong Kong.

(L'essentiel/afp)