ïles Fidji

24 juin 2020 11:09; Act: 24.06.2020 11:34 Print

Une «bulle» touristique sans virus?

Les Fidji veulent créer une «bulle» sans virus dans le Pacifique Sud pour accueillir les voyageurs venus d'Australie et Nouvelle-Zélande.

storybild

Les Fidji, qui comptent 930 000 habitants, ont été l'un des premiers pays à maîtriser le virus. (photo: AFP/Aileen Torres-bennett)

Sur ce sujet
Une faute?

La «bulle Bula» - mot qui signifie «bonjour» en fidjien - offrirait une zone VIP dès la descente de l'avion aux touristes de ces deux pays qui seraient transportés dans une station balnéaire isolée.

Canberra et Wellington ont déjà entamé en mai des discussions pour créer leur propre «bulle» commune où seraient levées de part et d'autre de la mer de Tasman les restrictions aux voyages décidées contre le coronavirus, avec l'intention de l'étendre aux îles du Pacifique. Mais les voyages restent restreints à l'intérieur de l'Australie où de nouveaux foyers sont apparus autour de Melbourne et une levée des restrictions pour traverser la mer de Tasman semble peu probable avant septembre.

Distance

«Pendant que l'Australie et la Nouvelle-Zélande élaborent leur "bulle", le succès au moins équivalent voire supérieur des Fidji dans la lutte contre le virus nous met en position d'ouvrir la voie dans le Pacifique», a déclaré le Premier ministre fidjien Frank Bainimarama.

«La "bulle Bula" permettra aux Australiens et aux Néo-zélandais de profiter de ce que les Fidji offrent de mieux tout en restant à l'écart d'autres voyageurs éventuels et de la population», a-t-il assuré.

Taux de guérison de 100%

Par la suite les mesures de quarantaine pourront être supprimées pour tous les visiteurs testés négatifs et venant d'un pays estampillé par les Fidji comme ayant maîtrisé la maladie Covid-19, a-t-il ajouté sans autre précision.

Les Fidji, qui comptent 930 000 habitants, ont été l'un des premiers pays à maîtriser le virus. L'archipel a annoncé le 5 juin s'en être débarrassé après 45 jours sans nouveau cas, après avoir enregistré officiellement depuis début mars 18 cas confirmés, aucun décès et un taux de guérison de 100%.

La réouverture des frontières pose cependant le risque d'une réintroduction du virus, quelles que soient les précautions prises. Depuis mars, les voyageurs étrangers ont soudainement cessé d'affluer sur les plages paradisiaques bordées de palmier, et des dizaines de milliers de Fidjiens se retrouvent sans emploi.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • pralin le 24.06.2020 12:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Un pays où on massacre aussi les baleines, non merci.

  • TontonB le 24.06.2020 15:06 Report dénoncer ce commentaire

    Ils sont dans l'hémisphère sud, donc en automne. C'est donc un peu présomptueux.

  • Dede le 24.06.2020 11:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Impossible à un moment donné le virus s invitera, dommage

Les derniers commentaires

  • TontonB le 24.06.2020 15:06 Report dénoncer ce commentaire

    Ils sont dans l'hémisphère sud, donc en automne. C'est donc un peu présomptueux.

  • pralin le 24.06.2020 12:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Un pays où on massacre aussi les baleines, non merci.

  • Dede le 24.06.2020 11:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Impossible à un moment donné le virus s invitera, dommage