En Turquie

25 février 2020 22:15; Act: 26.02.2020 14:01 Print

Une cité vieille de 12 000 ans bientôt engloutie

L'eau a commencé à faire disparaître Hasankeyf, localité autrefois réputée pour son patrimoine antique, mais condamnée par la construction d'un mégabarrage.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Le projet avait suscité la colère et l'indignation, mais il est en train de devenir réalité. Les eaux ont commencé à envahir Hasankeyf, dans le sud-est de la Turquie, depuis la mi-février.

Dimanche, curieux et anciens habitants, en majorité des Kurdes, profitaient d'une dernière promenade dans les ruines de ce village classé par l'Unesco, mais sacrifié pour la construction d'un énorme barrage sur le Tigre, celui d'Ilisu.

Population déplacée

Ces dernières années, la pittoresque localité a été évacuée et partiellement démolie. La plupart de ses monuments ont été déplacés. Quant à la population, elle a été relogée dans une cité flambant neuve, quelques kilomètres en amont.

Le sauvetage de la localité avait mobilisé la population et les défenseurs du patrimoine, en vain. Au moins 289 sites archéologiques de cette région ont d'ores et déjà été engloutis.

(L'essentiel/arg/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Nico le 26.02.2020 07:07 Report dénoncer ce commentaire

    Bravo, l'unesco, comme l'onu, comme les institutions européennes, etc... ne servent pas à grand chose dès lors que l'aspect financier entre dans la danse....

  • Amelie le 26.02.2020 06:04 Report dénoncer ce commentaire

    C est bien triste. On touche à l identité des peuples. Et même classé par l Unesco, l'Unesco elle-même, ne peut rien faire ?!

  • la trois le 26.02.2020 07:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ils sont grave ces gens

Les derniers commentaires

  • Diving le 26.02.2020 10:43 Report dénoncer ce commentaire

    Un désastre, mais sympa pour les plongeurs par contre :-)

    • Rentabilité le 27.02.2020 13:38 Report dénoncer ce commentaire

      Effectivement, ils ouvriront peut-être des clubs de plongée tout autour pour faire du fric....

  • patrick le 26.02.2020 08:14 Report dénoncer ce commentaire

    ou va le monde ?

  • la trois le 26.02.2020 07:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ils sont grave ces gens

  • Nico le 26.02.2020 07:07 Report dénoncer ce commentaire

    Bravo, l'unesco, comme l'onu, comme les institutions européennes, etc... ne servent pas à grand chose dès lors que l'aspect financier entre dans la danse....

  • Amelie le 26.02.2020 06:04 Report dénoncer ce commentaire

    C est bien triste. On touche à l identité des peuples. Et même classé par l Unesco, l'Unesco elle-même, ne peut rien faire ?!