Pérou

29 janvier 2020 11:42; Act: 29.01.2020 12:06 Print

Une famille égarée dans la jungle pendant 34 jours

Une tribu indigène a recueilli une maman et trois enfants exténués par une errance de 180 km.

Sur ce sujet
Une faute?

Un calvaire qui aura duré plus d'un mois a pris fin ce dimanche pour une mère et ses trois enfants de 10, 12 et 14 ans. Ces Colombiens passaient des vacances dans une région rurale du nord du Pérou voisin, quand, en allant retrouver le père de famille, le 19 décembre, ils se sont perdus dans la jungle amazonienne.

Une interminable équipée a alors commencé pour la femme de 40 ans et sa progéniture, qui ont survécu en mangeant des baies, des graines et des plantes. «Si on n'avait pas d'eau toutes les 30 minutes, on s'évanouissait, a dit la mère, restée anonyme. On devait s'arrêter tout le temps et les filles ne pouvaient plus marcher».

En piteux état

L'odyssée aurait pu être fatale si la petite famille n'était pas tombée sur un village indigène de l'ethnie Secoya, au bout de 34 jours. Après que la famille a été accueillie et s'est vu prodiguer les premiers soins, un membre de la communauté a lancé une alerte sur Facebook, qui est parvenue jusqu'aux autorités, raconte Diario Occidente. Au total, la mère et les trois enfants avaient parcouru pas moins de 180 kilomètres.

Des troupes péruviennes et colombiennes ont été engagées pour rapatrier les malheureux, en piteux état, vers leur ville de Puerto Leguizamo. Des images de télévision ont montré les enfants extrêmement amaigris transportés sur des civières. Couverts de piqûres, de morsures et de coupures aux pieds, ils ont été immédiatement hospitalisés.

(L'essentiel/arg)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Franck le 29.01.2020 12:11 Report dénoncer ce commentaire

    Une tribu indigène dont un membre lance une alerte sur facebook ?

  • Stéphane le 29.01.2020 13:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bah oui, c’est pas parce que c’est un « village ou une communauté indigène » que ce sont des gens qui vivent nus dans la jungle coupés de tout. Ce sont des villages qui, du fait de leur appartenance à une certaine communauté ont des droits et obligations parfois différentes, mais ils vivent dans le même monde que nous. Rappelons qu’indigène, ça veut juste dire que la personne provient d’une lignée de plusieurs générations de personnes qui peuplent ce territoire. C’est bien le « service de l’indigénat » du ministère de la justice luxembourgeois qui fournit les « certificats d’aïeul luxembourgeois », et qui confirme que certaines personnes sont des « indigènes » du Luxembourg...

  • nico le 29.01.2020 12:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Indigène ne veut pas dire reclus ils sont obliges d échanger de commercer avec les autres

Les derniers commentaires

  • Palamunitan le 29.01.2020 15:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les tribus "indigenes" ne semblent pas si "indigenes" que l'on nous vend...

    • lucic le 29.01.2020 17:19 Report dénoncer ce commentaire

      vivons tout nus et tout bronzer , mdr !!!!

  • Carlos Darwinos le 29.01.2020 15:07 Report dénoncer ce commentaire

    Toujours ces touristes de M. !!!!!

  • julie le 29.01.2020 14:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je rentre du Pérou après un périple en Amazonie et je peux vous dire qu ils sont très bien équipés en matière de nouvelles technologie même au plus profond de la jungle par contre en Lozère....

  • Bami le 29.01.2020 13:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Que deviendrions-nous sans Facebook ???

    • Jengi le 29.01.2020 18:30 Report dénoncer ce commentaire

      Je suis devenu rentier sans facebook et je vis pas mal.

  • Garvleizh le 29.01.2020 13:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Exact, je me suis posé la même question.