Belle histoire

06 avril 2019 21:11; Act: 06.04.2019 21:16 Print

Une infirmière a adopté un bébé abandonné

Née prématurément puis délaissée par ses parents, la petite Gisele a pu compter sur un ange gardien: Liz Smith, une soignante qui l'a prise sous son aile.

storybild

Après 533 jours de vie commune, Liz Smith et Gisele portent désormais le même nom de famille. (photo: Franciscan Children's / Pizzuti)

Sur ce sujet
Une faute?

Une infirmière américaine a adopté une fillette née dans l'hôpital où elle travaille, après que les parents de l'enfant ont été jugés inaptes à s'occuper de la petite et ont cessé de lui rendre visite. Après la naissance prématurée de Gisele, à 29 semaines, sa mère, qui souffre entre autre de toxicomanie, a arrêté de retourner à l'hôpital pour lui rendre visite, à l'instar d'autres membres de la famille.

Tandis que le personnel de l'hôpital s'occupait de la petite Gisele, Liz Smith, directrice des soins infirmiers au Franciscan Children's de Boston, est entrée dans l'orbite de la prématurée. «Quelques infirmières de l'hôpital franciscain pour enfants m'ont approché et m'ont demandé: "Avez-vous rencontré Gisele?" et j'ai dit: "Non, pourquoi?" et ils ont répondu: "Elle a besoin d'un foyer d'accueil médicalisé et vous êtes le couple parfait"», a déclaré Liz Smith à CBS Boston . «Je n'avais jamais envisagé accueillir un enfant, ou même l'adoption», a avoué l'infirmière.

Adoption officialisée

Tout a changé la première fois qu'elle l'a vue. «Littéralement, Gisele a croisé mon chemin dans une poussette. Nous nous sommes regardés et le tour était joué», a-t-elle déclaré à CBS Boston. Liz Smith a commencé à rendre régulièrement visite à Gisele. Après que les visites supervisées de ses parents sont devenues de moins en moins fréquentes, Smith a décidé d'adopter Gisele.

Les parents de Gisele n'ont pas contesté la suppression de leurs droits parentaux, ouvrant la voie à l'adoption. En octobre 2018, après 533 jours de placement familial, Gisele et Liz Smith l'ont officialisé. Un photographe de l'hôpital a saisi l'instant avec une photo de la petite famille et un petit tableau noir sur lequel on peut lire: «Après 533 jours de partage de notre amour et de notre foyer, nous partageons aujourd'hui notre nom de famille».

(L'essentiel/jfe)