Aux États-Unis

18 février 2018 22:12; Act: 18.02.2018 22:30 Print

Une manif pour dénoncer le culte des armes

Des survivants de la fusillade de Floride manifesteront fin mars pour réclamer un contrôle plus strict sur les armes à feu.

storybild

Rassemblement contre les armes après la tuerie en Floride le 14 février dernier. (photo: AFP/joe Raedle)

Sur ce sujet

Des élèves survivants de la fusillade de Floride manifesteront fin mars à Washington pour réclamer un contrôle plus strict sur les armes à feu, un débat récurrent que les Etats-Unis échouent régulièrement à faire avancer. Baptisée «Marche pour nos vies», la manifestation aura lieu le 24 mars à Washington et dans d'autres villes du pays. Elle vise à «demander qu'une proposition de loi complète et efficace soit immédiatement présentée au Congrès» pour régler «les problèmes de violence par les armes qui sont généralisés dans notre pays», selon le site internet dédié à la manifestation.

De nombreuses voix se sont élevées depuis le massacre pour dénoncer les liens entre le monde politique et le puissant lobby pro-armes National Rifle Association (NRA) qui défend la vente libre des armes et empêcherait un renforcement de la législation au Congrès. «Ce n'est pas contre le parti républicain ou contre les démocrates», a assuré sur la chaîne ABC Cameron Kasky, un élève de Première. «Chaque homme politique des deux bords qui reçoit de l'argent de la NRA est responsable de ce type d'évènement», a-t-il affirmé, dénonçant le fait que «la NRA défend et fait la promotion de cette culture des armes». Le lobby s'oppose en effet à toute limitation au nom du deuxième amendement de la Constitution qui garantit le droit de posséder et de porter une arme.

15 000 personnes tuées par une arme à feu en 2017

Près de 15 600 personnes ont été tuées par une arme à feu en 2017 dans le pays de quelque 320 millions d'habitants, selon l'organisation Gun Violence Archive qui ne compte pas les suicides. L'objectif est de «créer une nouvelle normalité où ce serait considéré comme une honte pour les hommes politiques d'accepter l'argent de la NRA», a ajouté le jeune homme. Pour une autre élève, Emma Gonzalez, tous les étudiants américains devraient s'impliquer dans ce débat car tous courent le même danger. «Ils doivent nous rejoindre pour faire passer notre message», a dit l'élève de Terminale, qui avait dénoncé la veille avec force le soutien financier de la NRA à la campagne de Donald Trump en 2016.

Le débat sur un contrôle des armes est régulièrement ravivé après des fusillades meurtrières, mais le Congrès américain échoue régulièrement à légiférer. La résistance au contrôle des armes est fortement ancrée chez les républicains mais elle est aussi présente dans le camp démocrate, a admis sur CNN le sénateur démocrate Adam Schiff, assurant qu'il était temps que le Congrès «se bouge et fasse ce que le pays lui demande: ignorer la NRA et prendre la bonne décision». «C'est une question très politique, il faut que nous amenions les gens à voter sur cette question», a renchéri sur Fox l'astronaute Mark Kelly, époux de Gabby Giffords, une ancienne élue victime d'une fusillade en Arizona qui l'a handicapée.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • bonne blague le 19.02.2018 08:17 Report dénoncer ce commentaire

    on ne va pas changer la mentalité si facilement.

  • libre penseur le 19.02.2018 09:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Un pays où plus de la moitié de la population est névrosé faut mieux que ces personnes quittent les usa se pays à manipuler et tromper sa population depuis des décennies à coup de gros lavage de cerveau ! les usa c'est le summum de l'ultra capitalisme ,des inégalités ce qui compte c'est le frics le frics toujours le frics rien d'autre alors on laisse croire au gens qu'ils sont libres car ils peuvent dirent n'importe quoi au nom de la liberté d'expression , on leur laisse croître qu'ils sont libres car ils peuvent s'acheter des armes qu'ils utiliseront pour s'entretuer c'est d'un cynisme et c'est pathétique !

  • Polux le 19.02.2018 07:16 Report dénoncer ce commentaire

    Je comprends mieux pourquoi les chiffres du chômage sont en baisse aux states.

Les derniers commentaires

  • libre penseur le 19.02.2018 09:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Un pays où plus de la moitié de la population est névrosé faut mieux que ces personnes quittent les usa se pays à manipuler et tromper sa population depuis des décennies à coup de gros lavage de cerveau ! les usa c'est le summum de l'ultra capitalisme ,des inégalités ce qui compte c'est le frics le frics toujours le frics rien d'autre alors on laisse croire au gens qu'ils sont libres car ils peuvent dirent n'importe quoi au nom de la liberté d'expression , on leur laisse croître qu'ils sont libres car ils peuvent s'acheter des armes qu'ils utiliseront pour s'entretuer c'est d'un cynisme et c'est pathétique !

  • bonne blague le 19.02.2018 08:17 Report dénoncer ce commentaire

    on ne va pas changer la mentalité si facilement.

  • jenesaispas le 19.02.2018 07:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    À leur place je quitterai immédiatement le pays. Une immigration pacifique de masse afin de faire comprendre que la vie ce n’est pas que les armes à feux. A la fin ils resteront seul entre criminels... Il vaut mieux la vie sauve qu’attendre la loi plus stricte sur les armes à feux.

  • Polux le 19.02.2018 07:16 Report dénoncer ce commentaire

    Je comprends mieux pourquoi les chiffres du chômage sont en baisse aux states.