Île Maurice

06 août 2020 21:47; Act: 07.08.2020 09:32 Print

Une marée noire dans une mer turquoise

Un bateau échoué en juillet s'est fissuré, provoquant une fuite d'hydrocarbures, ont indiqué jeudi les autorités de l'Île Maurice.

storybild

Les secouristes ne sont pas parvenus à redresser le bateau. (photo: AFP/dev Ramkhelawon)

Sur ce sujet
Une faute?

Les autorités mauriciennes ont annoncé jeudi que des hydrocarbures s'écoulaient d'un vraquier échoué sur un récif depuis la fin juillet sur la côte sud-est de l'île, faisant craindre une catastrophe écologique. Le ministère mauricien de l'Environnement a indiqué avoir été informé jeudi de l'existence d'une «fissure dans le navire MV Wakashio» et d'une «fuite d'hydrocarbures». Il a demandé au public de ne pas s'aventurer sur les plages et dans les lagons alentour.

Une coulée noire s'échappant du vraquier échoué sur un récif depuis le 25 juillet pouvait être observée jeudi, après qu'il a commencé à s'affaisser sur l'arrière et à prendre l'eau. Le bateau, appartenant à un armateur japonais mais battant pavillon panaméen, voyageait à vide mais transportait 200 tonnes de diesel et 3 800 tonnes d'huile lourde, selon la presse locale. Son équipage a été évacué. Il est échoué près de deux sites ont été protégés par des systèmes antipollution.

«Nous sommes dans une situation de crise environnementale», a reconnu en conférence de presse le ministre mauricien de l'Environnement, Kavy Ramano. «C'est la première fois que nous sommes confrontés à une catastrophe pareille et nous ne sommes pas suffisamment équipés pour traiter ce problème», a ajouté le ministre de la Pêche, Sudheer Maudhoo. Le gouvernement mauricien s'est donc tourné vers les autorités françaises de l'île de la Réunion voisine pour obtenir de l'aide. Selon les ministres, toutes les tentatives pour stabiliser le navire ont échoué en raison des mauvaises conditions en mer. Les efforts pour pomper les hydrocarbures se sont également jusqu'ici révélés infructueux.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Dede le 07.08.2020 05:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C est terrible l île Maurice est un des plus beau endroits de la planète si les fonds marins est les plages sont abîmés se sera bien une fin du tourisme. C est toujours le même problème avec ces bateaux hors d usage et ces armateurs peu scrupuleux qui pour de l argent pourrissent les océans

  • TGuill le 07.08.2020 10:16 Report dénoncer ce commentaire

    L'Humain est la pire des vermines et des prédateurs que la terre avec sa faune, sa flore et toutes ses belles choses qui la couvre doit supporter...Heureusement contrairement aux virus.....cette chose disparaitra d'ici peu !

  • Bref le 07.08.2020 07:57 Report dénoncer ce commentaire

    Depuis le 25 juillet et ils n'ont rien fait ?! Ils auraient largement eu le temps de mettre en place une opération de pompage pour vider les cales du bateau et ainsi réduire le risque de pollution !!

Les derniers commentaires

  • flolo le 07.08.2020 14:36 Report dénoncer ce commentaire

    on est le 7 AOUT ? fallait se réveiller les mecs

  • TGuill le 07.08.2020 10:16 Report dénoncer ce commentaire

    L'Humain est la pire des vermines et des prédateurs que la terre avec sa faune, sa flore et toutes ses belles choses qui la couvre doit supporter...Heureusement contrairement aux virus.....cette chose disparaitra d'ici peu !

  • Bref le 07.08.2020 07:57 Report dénoncer ce commentaire

    Depuis le 25 juillet et ils n'ont rien fait ?! Ils auraient largement eu le temps de mettre en place une opération de pompage pour vider les cales du bateau et ainsi réduire le risque de pollution !!

  • Voyageur Aterre le 07.08.2020 07:53 Report dénoncer ce commentaire

    De toute manière il n'y a plus de vols pour aller à l'ile Maurice.

  • Head of Fioscal Departement le 07.08.2020 07:50 Report dénoncer ce commentaire

    Domage pour la marée noire. Le tourisme et notre planète en soubiront encore les conséquences. Plusieurs comptables mauriciens; malheuresement pas très compétitifs pour le marché luxembourgeois, vont essayer de joindre l'Europe pour un futur meilleur qui n'est pas très rose.