Nouvelle-Zélande

20 août 2018 13:57; Act: 20.08.2018 14:12 Print

Une ministre écolo part accoucher à vélo

Julie Anne Genter, ministre écologiste néo-zélandaise, s'est rendue à l'hôpital à vélo en vue du déclenchement de son accouchement. «Cela m'a permis d'être de très bonne humeur!», a-t-elle déclaré.

storybild

Julie Anne Genter milite en faveur des déplacements en vélo. (photo: Twitter)

Sur ce sujet

La ministre néo-zélandaise des Femmes, Julie Anne Genter, issue du Parti vert, a poussé jusqu'au bout de sa grossesse l'engagement en faveur du développement durable en choisissant de se rendre à son accouchement à vélo.

Mme Genter, une habituée du deux-roues qui est également ministre associée des Transports, a fait à vélo dimanche le kilomètre qui sépare son domicile de l'hôpital de la ville d'Auckland. «Mon partenaire et moi avons pédalé parce qu'il n'y avait pas assez de place dans la voiture», a-t-elle plaisanté sur les réseaux sociaux, en postant une photo d'elle avec son vélo. «Mais cela m'a également permis d'être de très bonne humeur!».

Enceinte de 42 semaines, la ministre a précisé qu'elle se rendait à l'hôpital pour un déclenchement.

Transports écolos

Le gouvernement néo-zélandais de centre gauche se veut à la pointe du combat pour les transports propres. Une porte-parole du Parti vert a indiqué lundi après-midi que Mme Genter n'avait toujours pas accouché.

Le carnet rose du gouvernement néo-zélandais s'était déjà enrichi le 21 juin avec la naissance de la petite Neve, première fille de la Première ministre Jacinda Ardern, qui a repris le travail début août.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • léa le 21.08.2018 00:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pour le retour ( BÉBÉ ) dans le panier !!! N'importe quoi

  • rené sance le 21.08.2018 02:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Normalement elle doit revenir en vélo avec le bébé sur le guidon

  • LiliAngelOrDemon le 21.08.2018 06:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Encore heureux que c’était pour provoquer l’accouchement, car j’aurais bien voulu voir avec des contractions sur un vélo. Après les autres femmes vont se sentir faibles devant cette femme qui n’avait aucune douleur.

Les derniers commentaires

  • LiliAngelOrDemon le 21.08.2018 06:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Encore heureux que c’était pour provoquer l’accouchement, car j’aurais bien voulu voir avec des contractions sur un vélo. Après les autres femmes vont se sentir faibles devant cette femme qui n’avait aucune douleur.

  • rené sance le 21.08.2018 02:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Normalement elle doit revenir en vélo avec le bébé sur le guidon

  • léa le 21.08.2018 00:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pour le retour ( BÉBÉ ) dans le panier !!! N'importe quoi

  • mimi le 20.08.2018 16:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Du n importe quoi Elle n avait qu à accoucher chez elle dans ce cas

  • Filax le 20.08.2018 14:35 Report dénoncer ce commentaire

    Qu'elle aille accoucher en vélo si ça lui plaît, on s'en fiche!