Au Brésil

20 août 2018 16:34; Act: 21.08.2018 11:40 Print

Une opération de police fait au moins onze morts

Dans des quartiers difficiles de Rio de Janeiro, au Brésil, une opération antidrogue menée ce lundi par la police locale a tourné au bain de sang.

storybild

La police est intervenue dans les favelas. (photo: AFP/Archives / Mauro Pimentel)

Au moins onze membres présumés de gangs de trafiquants de drogue ont été tués lundi dans des favelas et une banlieue de Rio au cours d'opérations d'envergure des forces de sécurité brésiliennes, dans lesquelles l'armée a joué un rôle majeur. Le commandement militaire chargé de la sécurité a fait état d'un bilan de cinq morts (après avoir dans un premier temps donné le chiffre de huit) pendant une intervention des soldats dans un complexe de favelas. L'agence de presse Agencia Brasil a de son côté signalé que six autres membres de gangs présumés avaient perdu la vie dans des affrontements.

Quelque 4 200 soldats, soutenus par des véhicules blindés et des avions, ont pénétré dans le complexe de favelas, des zones d'habitat très défavorisées contrôlées par des trafiquants de drogue lourdement armés. Seuls 70 policiers ont été impliqués, une nouveauté dans les opérations coup-de-poing de ces derniers mois à Rio, où la police avait été à la manœuvre. Selon la police, quelque 430 kilos de drogue ont été saisis dans le complexe de Mare, un montant nettement plus élevé que la moyenne.

Les soldats ont levé les barrages dressés par les gangs. En outre, ils «ont distribué des tracts demandant à la population de coopérer». Un bus a été incendié à Alemão après une brève manifestation. L'armée a été chargée de la sécurité à Rio de Janeiro il y a six mois en raison de la multiplication des violences et de l'inefficacité de la police dans la lutte contre les gangs de trafiquants de drogue.

(L'essentiel/afp)