Zoo au Mexique

22 mars 2018 07:51; Act: 22.03.2018 11:41 Print

Une ourse polaire forcée de vivre en pleine chaleur

Une ONG canadienne a dénoncé mercredi le refus d'un État et d'un zoo mexicains de transférer une ourse polaire vers l'Angleterre et son climat plus frais et plus adapté.

storybild

Yupik souffre de ses conditions de vie. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

«Le gouvernement de Michoacan et le zoo bafouent un accord international et empêchent (l'ourse) Yupik de vivre dans un environnement propice», a protesté l'ONG Zoocheck. L'État du Michoacan (ouest), réputé pour son climat chaud, abrite depuis des années cette ourse polaire au sein du zoo de Morelia, la capitale. Yupik est née dans les forêts d'Alaska mais s'est retrouvée orpheline après qu'un chasseur a tué sa mère. En 1992, le zoo de Morelia a demandé et obtenu des autorités américaines l'autorisation de recueillir l'animal, s'engageant à lui assurer des conditions de vie standard.

Un examen médical a révélé en 2016 que Yupik souffrait des conséquences d'une infection liée à ses conditions de vie dans un climat chaud et dans un environnement trop confiné et inadapté à son espèce. En novembre 2017, le zoo de Morelia et le gouvernement de l'État de Michoacan ont signé une convention de transfert définitif de Yupik vers le parc anglais de Yorkshire Wildlife, où lui étaient garanties des conditions d'existence adaptées, l'ONG Zoocheck s'engageant à couvrir toutes les dépenses.

Vers un conflit diplomatique?

Cependant, «sans prévenir et deux semaines avant la date de transfert prévue, le 9 mars», le gouverneur de l'État, Silvano Aureoles, a pris une «décision unilatérale de maintenir Yupik au zoo de Morelia. Sans fournir la moindre explication justifiant de ne pas respecter l'accord conclu», a affirmé Zoochec. «Notre ourse polaire continuera de recevoir toute l'attention nécessaire au zoo de Morelia et surtout toute l'affection des habitants du Michoacan», a tweeté le gouverneur le 24 février.

Si le gouvernement de Michoacan persiste à vouloir conserver l'ourse, qui a passé plus de 20 ans en captivité, «il pourrait s'exposer à un conflit diplomatique avec les États-Unis, afin de faire respecter l'accord conclu en 2017», a estimé Oscar Velez, représentant de Zoocheck au Mexique.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Mais pourquoi le 22.03.2018 09:42 Report dénoncer ce commentaire

    Mais pourquoi infliger cela à cette ourse polaire? La vie sous les tropiques n'est pas faite pour eux non d'une pipe!

  • Bon sens le 22.03.2018 09:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pauvre animal ! C’est honteux que l’on ne tienne pas compte de son habitat naturel !

  • fabilux le 22.03.2018 09:51 Report dénoncer ce commentaire

    Pauvre bête, non protégée, tout juste bonne pour les badauds, quand on pense que bientôt ils disparaîtront, c'est honteux et si triste!!!

Les derniers commentaires

  • Nico le 22.03.2018 16:16 Report dénoncer ce commentaire

    Pourquoi le faire déménager en Angleterre? Ce pays n'est pas non plus la patrie des ours polaires, ramenez le chez lui

  • lmht le 22.03.2018 13:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @Mary ???????? merci pour ce moment

    • Mary le 22.03.2018 23:30 Report dénoncer ce commentaire

      Je vous en prie, il n'y a pas de quoi!

  • Triste réalité des hommes (pas Hommes!) le 22.03.2018 11:01 Report dénoncer ce commentaire

    "Notre ourse polaire continue de recevoir toutes les attentions nécessaires", comprendre juste en sous-entendu "le bonheur réel de la bête, c'est bien le dernier de nos soucis mais on fera tout pour vous faire croire le crontraire bien sûr car cet ourse c'est du pognon qui rentre et on lâchera pas nos biffetons comme ça" Cupidité économique humaine VS Bien-être animal : 1 - 0

  • fabilux le 22.03.2018 09:51 Report dénoncer ce commentaire

    Pauvre bête, non protégée, tout juste bonne pour les badauds, quand on pense que bientôt ils disparaîtront, c'est honteux et si triste!!!

  • Mais pourquoi le 22.03.2018 09:42 Report dénoncer ce commentaire

    Mais pourquoi infliger cela à cette ourse polaire? La vie sous les tropiques n'est pas faite pour eux non d'une pipe!