Dieselgate

10 novembre 2016 08:08; Act: 10.11.2016 16:36 Print

Une plainte collective contre Audi aux États-​​Unis

Une plainte collective contre le constructeur automobile Audi a été déposée aux États-Unis. Elle vise des logiciels truqueurs sur des moteurs 3 litres à essence et non diesel.

storybild

Audi, la marque premium du groupe Volkswagen, aurait équipé ses véhicules haut de gamme d’un autre logiciel permettant de réduire les émissions de CO2 lors de contrôles antipollution. (photo: AFP)

op Däitsch
Sur ce sujet

Une plainte en nom collectif contre le constructeur automobile allemand Audi, propriété du groupe Volkswagen, a été déposée aux États-Unis. Elle vise des logiciels truqueurs sur des moteurs 3 litres à essence et non diesel, a-t-on appris mercredi. Dans une plainte déposée mardi devant un tribunal de l'Illinois (nord), un propriétaire d'une Audi A8 équipée d'un moteur 3 litres à essence affirme que son véhicule ne répondait pas aux normes de pollution pour lesquelles il a été homologué.

Les auteurs de la plainte ont toutefois admis fonder leur action sur les révélations de la presse. Ils ont reconnu qu'ils n'avaient pu mettre au jour la présence de logiciels truqueurs. Le quotidien Bilda publié le week-end dernier un article selon lequel l'autorité californienne de protection de l'environnement (Carb) aurait découvert récemment un nouveau logiciel illégal dans un modèle Audi équipé d'un moteur V6 essence.

Plan d'indemnisation

Ce logiciel permettrait à certains véhicules de détecter automatiquement, en fonction de l'inclinaison du volant, s'ils roulent sur la route ou sur un banc d'essai, lorsque des contrôles sont effectués sur les gaz d'échappement. Selon Bild, le système réduirait artificiellement le niveau d'émission de CO2 dans le deuxième cas. Le Carb n'a pas commenté ces informations se bornant à indiquer que ses investigations concernaient tous les types de moteurs, diesel comme essence.

Jusqu'à présent, seuls des moteurs diesel équipant des voitures Volkswagen, Porsche et Audi étaient visés pour les mêmes motifs par différentes procédures judiciaires aux États-Unis. La justice américaine a approuvé fin octobre un plan d'indemnisation de près de 15 milliards de dollars soumis par Volkswagen pour solder en partie ce scandale des moteurs 2 litres diesel truqués aux États-Unis et tenter de redorer son image. Un plan de règlement concernant des moteurs 3 litres diesels équipant des Audi et des Porsche doit encore être approuvé par la justice.

(L'essentiel/AFP)