En Chine

07 mars 2019 11:49; Act: 07.03.2019 15:12 Print

Une skateuse cartonne sur les réseaux sociaux

Avec plus de 500 000 abonnés sur les réseaux sociaux, Mu Quing (21 ans) est une star en Chine, dans une discipline dominée par les garçons.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

À chaque sortie dans les rues de la grande ville de Chengdu (sud-ouest), un ami la suit avec son téléphone, prêt à filmer ses prestations qui se retrouveront sur Internet. Mu Qing fait partie d'un groupe croissant de jeunes Chinoises qui diffusent de courts clips d'elles et de leur «longboard» - une version plus longue et maniable de la planche à roulettes classique, permettant notamment des vitesses plus élevées.

Sur le réseau social Douyin (appelé TikTok à l'international), qui permet de publier des vidéos de 15 secondes, elle se filme en train de réaliser des cascades et des figures artistiques. Chacune de ses vidéos accumule au minimum des dizaines de milliers de vues, voire plusieurs millions pour les plus populaires, donnant à ce loisir une exposition inédite en Chine.

«J'essaie d'imiter son style»

«Au début, je pensais que le longboard, c'était un sport pour délinquants. Mais après avoir rencontré une skateuse, j'ai changé d'avis et compris que ce n'était pas réservé aux hommes», explique Mu Qing. La culture de rue - qui comprend le rap et les graffitis - est souvent utilisée pour évoquer les maux de la société. Mais cet usage est plutôt rare en Chine, où même tatouages et maquillage peuvent être considérés comme politiquement sensibles.

La plupart des vidéos de Mu Qing la montrent en train de s'adonner au «longboard dancing», un style où le skateur esquisse des pas sur sa planche. Parmi ses abonnés figurent de nombreuses filles. «J'essaie d'imiter son style, car il est fluide et esthétique», explique «Ten», une skateuse de 17 ans qui vit à Pékin.

La planche à roulettes gagne en popularité un peu partout dans le monde. Elle sera l'un des cinq sports à faire leur entrée aux Jeux olympiques de Tokyo en 2020. «Peu importe qu'on soit homme ou femme, qu'on ait 30 ou 40 ans: c'est accessible à tous», estime Mu Qing. «Même les filles peuvent être très bonnes dans ce domaine».

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • July le 07.03.2019 22:32 Report dénoncer ce commentaire

    Tant mieux, ci cela suffit pour avoir un impact sur le monde je suis bien d'accord qu'elle soit célébre

Les derniers commentaires

  • July le 07.03.2019 22:32 Report dénoncer ce commentaire

    Tant mieux, ci cela suffit pour avoir un impact sur le monde je suis bien d'accord qu'elle soit célébre