En Australie

12 juin 2018 07:28; Act: 12.06.2018 09:55 Print

Une tête de requin empalée sur une façade

Une tête de requin a été accrochée sur la grille d'une organisation de sauveteurs en mer en Australie, suscitant des critiques sur le sens de cette mise en scène macabre.

storybild

Sa gueule était remplie de mégots et d'ordures. (photo: AFP)

Sur ce sujet

Les volontaires de l'organisation locale de secours en mer de Shellharbour, à une centaine de kilomètres de Sydney, ont fait une découverte morbide, dimanche matin. Il s'agit d'un requin mako, considéré comme l'un des poissons les plus rapides au monde, qui peut faire jusqu'à quatre mètres de long. Sa gueule était remplie de mégots et d'ordures.

Bruce Mitchell, responsable des secours en mer, a décidé de ne pas signaler l'incident à la police. «Peut-être que quelqu'un est venu pendant la nuit, l'a trouvée et a pensé que ce serait drôle», se dit-il interloqué. Son organisation a cependant publié la photo sur les réseaux sociaux, les internautes s'interrogeant depuis sur le «sens de cet humour macabre».

En Australie comme ailleurs, les attaques de squales sont en augmentation du fait de la popularité croissante des sports nautiques et du rapprochement de certains poissons des rivages.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Knopchen le 12.06.2018 14:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @ Utilisateur. En matière de profanation de cadavre d’animaux, il ne faudrait pas oublier aussi les bouchers-charcutier !

  • Malade le 12.06.2018 11:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    A mon sens cela voulait plutôt dire à cette organisation: " arrêtez de jetter vos mégots et vos ordures par dessus bords quand vous êtes en mer".

  • utilisateur le 12.06.2018 11:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Non rikki, ce n’est pas « qu’une tête de requin ». C’est une mise en scène crade, et accessoirement aussi la profanation du cadavre d’un animal (bouche remplie de détritus et mégots...). Même la bêtise de personnes alcoolisées ne peut justifier ce genre de choses...

Les derniers commentaires

  • gucci le 28.07.2018 19:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @filax et alors c’est super bon !!!

  • Roxio le 12.06.2018 15:32 Report dénoncer ce commentaire

    Pas certain de comprendre quel message il(s) souhaitai(en)t faire passer là....

  • Knopchen le 12.06.2018 14:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @ Utilisateur. En matière de profanation de cadavre d’animaux, il ne faudrait pas oublier aussi les bouchers-charcutier !

  • Ex chômeur le 12.06.2018 13:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pourtant ces films mensongers étaient de vrais blockbusters. Les dents de la mer, film mythique.

  • Maeva le 12.06.2018 12:45 Report dénoncer ce commentaire

    Quelle honte ! Un jour ça sera notre tête ou plutôt celle de nos enfants qu'on retrouvera à bouffer de la merde, comme c'est déjà le cas dans beaucoup de pays ! Continuons à cracher sur la nature....Rien n'est acquis mais il semble que nous les humains avons beaucoup de mal à comprendre ceci et ça sera notre perte.