Méditerranée

28 février 2021 19:32; Act: 01.03.2021 14:01 Print

Une vingtaine de migrants portés disparus en Libye

Une centaine de personnes, en majorité d’origine africaine, ont été secourues par des garde-côtes de la marine libyenne et ramenées à la base navale de Tripoli en Libye.

storybild

Des milliers de personnes tentent de rejoindre l’Europe par la mer chaque année. (photo: Pixabay (image d’illustration))

Sur ce sujet
Une faute?

Près de 100 migrants qui tentaient de rejoindre l’Europe par la mer ont été secourus, dimanche, au large de la côte ouest de la Libye, alors qu’une vingtaine de passagers sont portés disparus. Malgré une insécurité persistante, la Libye reste une route majeure pour des milliers de migrants, en grande partie africains, ayant fui le désespoir, la pauvreté et la corruption pour tenter de rejoindre l’Europe, souvent au prix d’une odyssée longue et aléatoire.

Ce dimanche, les migrants, en majorité Africains, ont été secourus par des garde-côtes de la marine libyenne et ramenés à la base navale de Tripoli. Une équipe de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) les a pris en charge à leur arrivée.

Parmi eux figurent six femmes et deux enfants. Ils sont pour la plupart originaires du Cameroun, du Soudan et du Mali, selon un représentant de l’OIM sur place. Deux des survivants ayant entrepris cette périlleuse traversée de la Méditerranée pour rejoindre les côtes italiennes, et qui se trouvaient dans un état critique, ont été transportés à un hôpital de la capitale. Une vingtaine de passagers sont portés disparus.

Samedi, l’ONG allemande Sea-Watch avait secouru 147 migrants au large de ce pays en proie au chaos, dans le cadre de deux opérations de sauvetage menées par son navire «Sea-Watch 3». La veille, elle avait déjà secouru 45 migrants.

Plus de 1 200 morts en 2020

Plus de 1 200 migrants ont péri en 2020 en Méditerranée, selon l’OIM. «Au moins 3 700 hommes, femmes et enfants ont été interceptés et ramenés dans ce pays depuis le début d’année», a indiqué le bureau de l’OIM en Libye, vendredi, sur Twitter.

«La plupart ont été transférés vers des centres de détention dont les conditions ne cessent d’empirer», selon la même source. Les agences de l’ONU et les ONG dénoncent régulièrement le renvoi en Libye de migrants interceptés en mer et dénoncent les conditions déplorables dans les centres de détention.

Passeurs et trafiquants profitent des divisions qui déchirent ce pays méditerranéen, situé à quelque 300 km des côtes italiennes et miné par de profondes divisions. Une nouvelle autorité censée unifier la Libye a été mise en place début février, en attendant des élections prévues en décembre. Un règlement du conflit apparaît essentiel pour prévenir les tragédies migratoires.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Normal. le 28.02.2021 23:40 Report dénoncer ce commentaire

    Les migrants sont sauvés. Les garde-côte font leur boulot. L'immigration n'a pas lieu à Lampedusa.

  • Peace & Love le 28.02.2021 23:56 Report dénoncer ce commentaire

    Rien n'est pas fait faire cesser ces drames. Le but est probablement tout simple : l'argent. Si la paix serait rentable, on serait en paix depuis longtemps.

  • c martel le 01.03.2021 08:27 Report dénoncer ce commentaire

    Je croyais que les voyages non-essentiel étaient défendus.

Les derniers commentaires

  • c martel le 01.03.2021 08:27 Report dénoncer ce commentaire

    Je croyais que les voyages non-essentiel étaient défendus.

    • Miss Covidette le 01.03.2021 10:27 Report dénoncer ce commentaire

      @ c martel, ben oui, vous pensez qu'ils ont eu une amende ?!!!

    • Vindulux le 01.03.2021 15:22 Report dénoncer ce commentaire

      Sauf que dans ce cas il s'agit d'un voyage vital , contrairement à ceux qui sont partis au ski et au soleil

  • Phi le 01.03.2021 08:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Peut être ils sont déja au GDL ?

    • Chriss le 01.03.2021 12:01 Report dénoncer ce commentaire

      @ Phi, Asselborn a affrété un avion à nos frais ?!!!

  • Peace & Love le 28.02.2021 23:56 Report dénoncer ce commentaire

    Rien n'est pas fait faire cesser ces drames. Le but est probablement tout simple : l'argent. Si la paix serait rentable, on serait en paix depuis longtemps.

  • Normal. le 28.02.2021 23:40 Report dénoncer ce commentaire

    Les migrants sont sauvés. Les garde-côte font leur boulot. L'immigration n'a pas lieu à Lampedusa.

  • Cicero le 28.02.2021 22:29 Report dénoncer ce commentaire

    Apparemment cette fois –si, ils ont raté les ferries pour l’Europe et quelle malchance ; ils ont été « sauvés » par des gardes libyens. Ceci montre que malgré plusieurs années de collaboration, la synchronisation avec les ONGs reste encore perfectible. Sans doute, leur prochain « sauvetage » sera effectué par les bateaux d’ONG européens et ils pourront ainsi débarquer en Europe pour bénéficier à vie de notre générosité.