Représentation officielle

28 février 2019 06:56; Act: 28.02.2019 09:41 Print

Vers une diplomatie américaine à Pyongyang

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a ouvert la voie à une représentation diplomatique américaine dans son pays, qui constituerait une première.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Kim Jong-un a évoqué jeudi à Hanoï la perspective d'une représentation permanente des États-Unis en Corée du Nord. Un bureau de liaison américain à Pyongyang serait le bienvenu, a lancé le dirigeant nord-coréen, qui répondait pour la première fois à des questions de journalistes étrangers. Ce type de représentation n'est pas du même niveau qu'une ambassade mais il s'agirait d'une première étape dans la normalisation diplomatique. Donald Trump a dit pour sa part que c'était «une bonne idée».

Au cours de leur premier sommet, en juin à Singapour, les deux dirigeants avaient écrit une page d'histoire mais signé une déclaration commune «sur la dénucléarisation de la péninsule», sans véritables engagements concrets. Huit mois après, des avancées sont attendues, au-delà des paroles chaleureuses. Donald Trump dit régulièrement qu'il n'y a nul besoin de se précipiter pour convaincre le Nord de désarmer, tant que celui-ci s'abstiendra de procéder à des tirs de missiles et des essais nucléaires. De son côté, Kim Jong-un a déclaré qu'il ne serait pas présent à Hanoï s'il n'était pas prêt à la dénucléarisation, mais il est resté évasif sur d'éventuelles mesures concrètes.

Après ces discussions au Sofitel Legend Metropole, sont prévues une «cérémonie de signature d'un accord conjoint» et une conférence de presse avant le départ de Donald Trump pour Washington. Donald Trump a une nouvelle fois fait miroiter à son «ami Kim Jong-un» un spectaculaire développement économique si la Corée du Nord acceptait enfin de renoncer à son arsenal nucléaire. Les deux dirigeants, qui sont passés en quelques mois des insultes personnelles et menaces apocalyptiques à des déclarations d'amour, devront aller plus loin que pendant leur premier sommet, qualifié de pure représentation théâtrale par nombre d'analystes.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.