États-Unis

17 septembre 2021 08:52; Act: 17.09.2021 12:49 Print

Virés de l'avion car son fils de 2 ans refuse le masque

Un petit garçon asthmatique avait toutes les peines du monde à garder son masque à bord d’un vol American Airlines. Lui et sa famille ont été «éjectés» de l’avion.

Sur ce sujet
Une faute?

Une Américaine a vécu un véritable cauchemar à bord d’un vol de l’American Airlines qui devait relier Dallas (Texas) à Colorado Springs, lundi. Amanda Pendarvis voyageait avec son fils de 2 ans souffrant d’asthme, et l’équipage a exigé que l’enfant porte un masque. Des images publiées sur les réseaux sociaux montrent le petit garçon lutter, pleurer et avoir du mal à respirer, alors que sa maman essaie tant bien que mal de lui faire garder son masque. La jeune femme explique que son fils n’avait jamais porté de protection sur le visage jusqu’à ce jour.

Elle ajoute avoir présenté à un steward le résultat négatif d’un test passé par son enfant. En vain. «Je n’étais pas en train de refuser le port du masque. Je n’ai jamais dit non plus que je n’essaierais pas de maintenir ce masque sur le visage de mon fils», témoigne Amanda. Selon l’Américaine, le steward prénommé Carl a fini par s’adresser aux autres passagers pour s’excuser du retard: «Nous avons affaire à une voyageuse non coopérative». Le pilote a fait demi-tour sur le tarmac pour revenir à la porte d’embarquement, explique Daily Dot.

La compagnie aérienne se défend

Une fois débarqués de l’avion, Amanda, sa mère et son fils ont été escortés par des policiers. «Je n’ai véritablement pas de mots», raconte sur Twitter la passagère, qui s’en prend de manière ironique au steward: «Merci pour ta bravoure, Carl sur le vol AA 1284… tu as vraiment pris les choses en main en faisant sortir ce monstre de cet avion». D’après la jeune femme, la plupart des passagers l’ont soutenue durant l’incident.

«Les rapports préliminaires indiquent que la personne a refusé de se conformer aux instructions des membres de l’équipage de rester assis et de porter un masque facial bien fixé sur son nez et sa bouche», a réagi la compagnie aérienne. La petite famille a fini par prendre le vol suivant.

(L'essentiel/joc)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • ALLS le 17.09.2021 09:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Lamentable aucune compassion ce monde est d une brutalité monstrueuse . Boycottons cette compagnie

  • bonne f le 17.09.2021 09:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mais c'est un enfant de 2 ans !! en plus le test négatif il est où le problème.

  • Luxury le 17.09.2021 09:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Honteux !!

Les derniers commentaires

  • yantheo le 20.09.2021 21:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je suis choquée !! Et encore le mot est faible. Mon Dieu dans quel monde vivons nous ? Pauvre femme qui a dû gérer tant bien que mal son enfant qui pênait à respirer. Qu’on le vire tout le personnel de cette compagnie de ***** Lamentable !!! Où sont passés l’humanité, la compassion et le cœur des gens ?!

  • bonsens le 18.09.2021 03:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les petits fachos d’hôtesses de l’air qui expriment leur frustrations sur un gosse. Typiquement américain

  • Bebo le 17.09.2021 19:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Honte à cette compagnie, que je ne prendrai déjà PAS!!!!!!!

  • Leo. le 17.09.2021 19:19 Report dénoncer ce commentaire

    La pandemie a fait que certains se prennent pour dieu. Ce ne serait pas mal si pendant quelques mois on interdisait tout vol de maniere a ce que ces stewards et stewardess reviennent un peu sur terre.

  • David le 17.09.2021 18:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Normal, je dirai. La folie Covid a touché une grande majorité des humains.