Russie/Bélarus

13 février 2019 17:03; Act: 14.02.2019 09:47 Print

Vladimir Poutine règle les tensions... sur les skis

Le président russe et son homologue du Bélarus Alexandre Loukachenko se sont affichés ensemble, mercredi, sur les pistes de Sotchi (sud de la Russie). Pas anodin...

Sur ce sujet
Une faute?

Il s'agit d'une sortie moins anodine qu'il n'y parait après plusieurs semaines d'échanges de critiques entre la Russie et le Bélarus. Les présidents des deux pays alliés se sont installés ensemble sur un télésiège avant de descendre quelques pistes du «Gazprom Mountain Resort», une station de ski appartenant au géant russe du gaz et située à quelques kilomètres des sites des JO-2014 de Sotchi.

Échangeant quelques mots avec des touristes présents, Vladimir Poutine, moins à l'aise sur les skis que son homologue bélarusse, n'a pas exclu de se mettre «peut-être la prochaine fois» au snowboard. Mais cette sortie, organisée alors que les deux chefs d'État mènent des discussions bilatérales à Sotchi, intervient après des semaines de tension entre les deux pays et des déclarations virulentes d'Alexandre Loukachenko contre son voisin russe.

Trois rencontres en moins de deux mois

La Russie a modifié sa fiscalité d'une manière défavorable pour le Bélarus, qui lui reproche des pressions financières visant à maintenir sa domination politique sur son voisin. Moscou, de son côté, estime ne pas avoir à subventionner le Bélarus sans contrepartie dans les relations de ces deux étroits partenaires. Le changement de taxes revient à augmenter le prix des exportations de pétrole russe vers le Bélarus, qui en raffine une grande partie pour le renvoyer vers la Russie ou l'Europe, avec une plus-value.

«Les décisions sérieuses ne tolèrent pas l'agitation», a déclaré M. Poutine, cité par l'agence de presse russe Interfax, interrogé sur les perspectives d'accord entre les deux pays. De son côté, Alexandre Loukachenko a assuré que les relations entre les deux alliés sont «inébranlables» mais rappelé les liens étroits entre leurs économies, assurant que Moscou aurait beaucoup à perdre d'un affaiblissement économique du Bélarus.

C'est déjà la troisième rencontre entre les deux présidents depuis le 25 décembre pour résoudre ce différend.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • patdevelours le 13.02.2019 20:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il sait vraiment tout faire!!

  • Der Deutsche le 13.02.2019 21:26 Report dénoncer ce commentaire

    Je me joins aux félicitations et aux bons vœux. Une amitié semblable existe entre vous et nous, DDR/Allemagne

  • Vladimir le 14.02.2019 09:51 Report dénoncer ce commentaire

    Vive l'unité et la concorde Russie-Belarus!

Les derniers commentaires

  • Vladimir le 14.02.2019 09:51 Report dénoncer ce commentaire

    Vive l'unité et la concorde Russie-Belarus!

  • @grand? le 14.02.2019 08:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il ne vous faut pas grand chose.

  • Ils sont au taquet les trolls russes ! le 14.02.2019 08:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ils s'insultent puis font du ski ensemble... Surprenant comme relation...

  • lili le 13.02.2019 21:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Des CHEFS

  • Der Deutsche le 13.02.2019 21:26 Report dénoncer ce commentaire

    Je me joins aux félicitations et aux bons vœux. Une amitié semblable existe entre vous et nous, DDR/Allemagne