Aux États-Unis

09 octobre 2019 07:15; Act: 09.10.2019 09:59 Print

«Vous pouvez m'arrêter, je l'ai tuée»

Une étudiante de 21 ans a écopé lundi, d'une peine de 20 ans de prison pour avoir poignardé une trentaine de fois sa colocataire et meilleure amie, en janvier dernier.

Sur ce sujet
Une faute?

Une Américaine de 21 ans a été condamnée lundi, à 20 ans de prison pour avoir poignardé sa meilleure amie plus de 30 fois, le 24 janvier dernier. Luisa Cutting avait plaidé coupable du meurtre au second degré d'Alexa Cannon, une étudiante en psychologie avec qui elle partageait un appartement, près de l'Université de Radford (Virginie).

«Il n'y a pas de mots pour cette tragédie et mon cœur est rempli de chagrin et de peine. Je suis tellement désolée», a déclaré la prévenue, avant la lecture du verdict.

Le jour de la mort d'Alexa, un voisin avait entendu des cris aux alentours de 7h45 et avait appelé la police, rappelle le «Roanoke Times». En arrivant à l'appartement qu'occupaient les deux jeunes femmes, les forces de l'ordre avaient été accueillies par Luisa. Tout de suite, l'étudiante avait avoué avoir tué sa colocataire: «Vous pouvez m'arrêter, je l'ai tuée», avait-elle lancé aux policiers. Au commissariat, la jeune femme n'avait pas vraiment expliqué son geste et avait tenu des propos bizarres et incohérents. Elle avait notamment assuré avoir «consommé de la cocaïne avec le diable».

Luisa avait encore raconté aux enquêteurs que le soir et le matin précédant le drame, elle avait pris toutes sortes de substances, allant de la cocaïne au tabac, en passant par du Xanax, de la marijuana, des champignons hallucinogènes ou encore de l'alcool. Elle s'était encore lancée dans une tirade sur l'apocalypse et s'était mise à prier en espagnol. La jeune femme avait été incarcérée, mais son comportement était tellement étrange qu'il avait fallu l'interner.

Encore aujourd'hui, le mobile de Luisa reste flou. Si l'on en croit leurs publications sur les réseaux sociaux, les deux étudiantes étaient très liées. Un peu moins d'un an avant sa mort, la victime avait annoncé sur Instagram qu'elle s'apprêtait à vivre en colocation avec sa meilleure amie. «Nous allons vivre ensemble l'année prochaine. Je t'aime Lu et tout le monde, priez pour que l'on ne s'entre-tue pas cette année», avait-elle écrit sur le ton de l'humour, sans se douter de la terrible prémonition de cette phrase.

(L'essentiel/joc)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Mecdu54 le 10.10.2019 17:22 Report dénoncer ce commentaire

    Les ravages que peuvent provoquer la drogue, l'alcool et les médicaments mélangés!!!! c'est un cocktail autrement extrêmement détonnant. D'où l'intérêt d'adresser des messages en direction des jeunes, de les informer des conséquences incalculables de la consommation des drogues et alcool en grande quantité sur le cerveau, le comportement humain. Les jeunes doivent en prendre clairement conscience. C'est très destructeur.

  • La fin est proche le 09.10.2019 20:02 Report dénoncer ce commentaire

    Sa meilleure amie...j'imagine si ça serait ça pire ennemie...elle l'aurait mangé quoi !!!

  • Loupiotte le 09.10.2019 09:42 Report dénoncer ce commentaire

    Meurtre au second degrés ? et au premier degrés, c'est quoi ? elle l'a poignardée 30 fois quand même... Si quelqu'un peut m'expliquer...

Les derniers commentaires

  • Mecdu54 le 10.10.2019 17:22 Report dénoncer ce commentaire

    Les ravages que peuvent provoquer la drogue, l'alcool et les médicaments mélangés!!!! c'est un cocktail autrement extrêmement détonnant. D'où l'intérêt d'adresser des messages en direction des jeunes, de les informer des conséquences incalculables de la consommation des drogues et alcool en grande quantité sur le cerveau, le comportement humain. Les jeunes doivent en prendre clairement conscience. C'est très destructeur.

  • La fin est proche le 09.10.2019 20:02 Report dénoncer ce commentaire

    Sa meilleure amie...j'imagine si ça serait ça pire ennemie...elle l'aurait mangé quoi !!!

  • Loupiotte le 09.10.2019 09:42 Report dénoncer ce commentaire

    Meurtre au second degrés ? et au premier degrés, c'est quoi ? elle l'a poignardée 30 fois quand même... Si quelqu'un peut m'expliquer...

    • Mecdu54 le 10.10.2019 17:22 Report dénoncer ce commentaire

      Les ravages de la drogue et de l'alcool et médicaments mélangés en forte quantité!!!!