Canicule

20 juillet 2019 14:19; Act: 20.07.2019 14:23 Print

Week-​​end de chaleur extrême aux États-​​Unis

Après un moins de juin le plus chaud jamais enregistré dans le monde, le thermomètre devrait dépasser les 38°C aux États-Unis.

storybild

Des enfants tentent de se rafraîchir à Chicago.

Sur ce sujet
Une faute?

Les États-Unis se préparent à un week-end de chaleur exceptionnelle. Les températures attendues seront proches ou dépasseront 38°C dans des villes telles que New York et Washington. Près de 150 millions de personnes sont concernées par cette vague de chaleur qui doit s'étendre des plaines du Mid West à la Côte atlantique, a prévenu vendredi le Service météorologique national américain. Des alertes à la canicule ont été également lancées dans plusieurs régions de l'est du Canada.

La ville de New York a ouvert 500 centres pour que les habitants puissent se rafraîchir. «La journée de samedi va être vraiment, vraiment pénible et ce, jusqu'à dimanche», a averti le maire de New York, Bill de Blasio. «Prenez soin de vous, ne vous exposez pas à la chaleur si cela n'est pas nécessaire... C'est du sérieux», a-t-il ajouté. Juin 2019 a été le mois de juin le plus chaud jamais enregistré dans le monde, notamment en raison d'une canicule exceptionnelle en Europe, selon les données du service européen Copernicus sur le changement climatique.

Les températures ont grimpé au début du mois dans l'État de l'Alaska, à cheval sur le cercle polaire arctique, avec un record absolu de 32°C enregistré à Anchorage. Selon les scientifiques, le réchauffement climatique est deux fois plus rapide en Alaska que la moyenne mondiale.

(L'essentiel/afp)