Monde du cinéma

16 décembre 2019 07:08; Act: 16.12.2019 09:33 Print

Weinstein «pionnier de la condition des femmes»

Le producteur déchu est sorti de son silence ce week-end, avec une interview à un journal américain. Il défend son travail et explique être un pionnier de la condition des femmes.

storybild

Harvey Weinstein a été hospitalisé pour une opération au dos, nécessaire suite à un accident de voiture. (photo: AFP/Bryan R. Smith)

Sur ce sujet
Une faute?

L'ex-producteur déchu Harvey Weinstein affirme qu'il a été l'un des pionniers de la promotion des femmes à Hollywood, dans un entretien au New York Post publié dimanche. Son procès débute dans un mois. L'homme est inculpé de cinq chefs d'accusation, desquels il a plaidé non coupable, pour un viol commis sur une femme en 2013 et une agression sexuelle sur une autre en 2006. Avec des dizaines d'autres qui l'accusent d'abus sexuels, il tente de conclure un accord financier.

«J'ai l'impression qu'on m'a oublié», a-t-il expliqué au quotidien, lors d'un entretien réalisé vendredi, au lendemain d'une lourde opération du dos, consécutive à un accident de la route, en août. «J'ai fait plus de films réalisés par des femmes et sur des femmes que n'importe quel producteur», a lancé l'ancien magnat hollywoodien. «Je ne parle pas de maintenant, au moment où c'est à la mode, poursuit-il. J'étais le premier! J'étais le pionnier!», dit-il en évoquant des films réalisés «il y a 30 ans». Le monde du cinéma aurait ainsi refusé de lui rendre justice, en plein bouleversement depuis la naissance des #MeToo et Time's Up pour lutter contre le harcèlement et favoriser l'égalité homme-femmes.

Il ne s'exprime pas sur les accusations

Pour lui, «tout ça a été balayé à cause de ce qui s'est passé», à savoir les accusations de harcèlement ou d'agression sexuelle émanant de plus de 80 femmes. «Mon travail a été oublié». Des dizaines de témoignages présentent Harvey Weinstein comme un manipulateur, faisant miroiter à des actrices des opportunités professionnelles en échange de faveurs sexuelles. Plusieurs comédiennes célèbres, comme Angelina Jolie, Salma Hayek ou Gwyneth Paltrow, ont affirmé que le cocréateur des studios Miramax, puis The Weinstein Company, leur avait fait à chacune des avances.

Nombreuses, parmi les actrices qui ont refusé ses avances, sont celles qui affirment que l'ex-tout puissant patron de studio a ensuite cherché à faire dérailler leur carrière. «En 2003, Gwyneth Paltrow a reçu 10 millions de dollars pour le film "View from the Top"», a souligné Harvey Weinstein, se présentant de nouveau en artisan du rééquilibrage hommes-femmes à Hollywood. «C'était l'actrice la mieux payée de tout le cinéma indépendant (hors studios majeurs)», a-t-il affirmé. «Mieux payée que tous les hommes». Interrogé par le New York Post, le New-yorkais a refusé de s'exprimer sur les accusations dont il est l'objet.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Judge in the Middle le 16.12.2019 11:00 Report dénoncer ce commentaire

    Moi, je me fais un point de vue personnel seulement quand je connais les gens, lui je ne le connais pas et son son de cloche a pour moi la même valeur que le son de cloche des femmes qui l'accusent

  • Claude G le 16.12.2019 12:48 Report dénoncer ce commentaire

    Je pense que c'est l'homme qui en succitant autant de réaction contre lui, aura le plus fait avancé la condition féminine

  • @Administrateur(s) le 16.12.2019 12:25 Report dénoncer ce commentaire

    Merci d'avoir lus mes messages, bonne journée ;)

Les derniers commentaires

  • Claude G le 16.12.2019 12:48 Report dénoncer ce commentaire

    Je pense que c'est l'homme qui en succitant autant de réaction contre lui, aura le plus fait avancé la condition féminine

  • @Administrateur(s) le 16.12.2019 12:25 Report dénoncer ce commentaire

    Merci d'avoir lus mes messages, bonne journée ;)

  • Pourquoi pas le 16.12.2019 11:54 Report dénoncer ce commentaire

    Sur la seule vidéo , tournée à son insu, sortie par l'accusation et censée prouver... je ne sais pas on y vois rien de particulier en fait. Enfin bref, sur cette vidéo, on vois le gars demander à la fille en mode gros timide si elle lui donne l'autorisation de la draguer. Il lui demande l'autorisation de la draguer!?! Sérieusement, combien d'entre nous on déjà entendu un mec demander :"heu, est-ce que je peux te draguer..."? Alors je ne le connais pas, ni c'est dame, et chacun se fera son opinion. Mais perso cela me laisse songeur.

  • Judge in the Middle le 16.12.2019 11:00 Report dénoncer ce commentaire

    Moi, je me fais un point de vue personnel seulement quand je connais les gens, lui je ne le connais pas et son son de cloche a pour moi la même valeur que le son de cloche des femmes qui l'accusent

    • D'hier, d'aujourd'hui et de demain le 16.12.2019 11:50 Report dénoncer ce commentaire

      C'est quoi la normalité ? Pouvez vous l'expliquer SVP ?

  • Pinocchio le 16.12.2019 08:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ah bon, pionnier de la condition des femmes ? J'en doute quand même un peu moi ...