Visite sous tension

14 octobre 2019 12:08; Act: 14.10.2019 15:25 Print

William et Kate attendus cinq jours au Pakistan

Le prince William et son épouse doivent arriver au Pakistan, lundi soir, pour leur tournée «la plus complexe» à ce jour, dans un pays ravagé par les attentats.

storybild

La sécurité devrait être renforcée pour la première visite d'un membre de la famille royale britannique depuis 2006. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Les détails de leurs cinq jours sur place sont tenus secrets. La sécurité devrait être renforcée pour la première visite d'un membre de la famille royale britannique depuis 2006, quand Charles, le père de William, y était venu accompagné de son épouse Camilla. En plus d'Islamabad, William et Kate devraient se rendre à Lahore, ancienne capitale de l'empire moghol - qui régna sur l'Asie du Sud entre les XVIe et XIXe siècles -, au riche patrimoine architectural et religieux.

Le couple princier est aussi attendu dans les montagnes verdoyantes du Nord ainsi que près de la frontière avec l'Afghanistan à l'Ouest, selon l'ambassadeur britannique au Pakistan, Thomas Drew. Ce programme «passionnant» rendra hommage aux relations historiques de la Grande-Bretagne avec le Pakistan, qui faisait autrefois partie de l'Inde coloniale, a-t-il déclaré dans une vidéo publiée sur Twitter, dimanche soir.

Des annulations en 2006

«Mais il mettra surtout l'accent sur la mise en valeur du Pakistan tel qu'il est aujourd'hui, un pays dynamique, ambitieux et tourné vers l'avenir», a commenté le diplomate. William et Kate devraient notamment assister aux efforts déployés par le Pakistan pour lutter contre le changement climatique et faire face aux défis sécuritaires de la région, a révélé début octobre, le palais de Kensington.

Le Pakistan a mené une longue et sanglante bataille contre l'extrémisme qui a fait des dizaines de milliers de morts au cours des quinze dernières années. Charles et Camilla en avaient subi les conséquences en 2006. Leur visite de Peshawar, la grande ville du Nord-Ouest, avait été annulée après que l'armée a lancé une attaque aérienne sur une école religieuse, tuant 80 personnes.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Tatjana le 14.10.2019 14:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Moi j'espère qu'ils viendront aussi nous voir en URSS/Russie sur invitation de notre bien aimé Président Vladimir Vladimirovitch

Les derniers commentaires

  • Tatjana le 14.10.2019 14:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Moi j'espère qu'ils viendront aussi nous voir en URSS/Russie sur invitation de notre bien aimé Président Vladimir Vladimirovitch