En France

08 septembre 2019 13:38; Act: 08.09.2019 13:38 Print

1 500 décès liés aux canicules en France

Les deux épisodes de canicule qui ont touché la France en juin et en juillet ont entraîné 1 500 décès supplémentaires, soit dix fois moins que la canicule de 2003.

storybild

La ministre a également évoqué «une dizaine de décès dans le monde du travail». (photo: AFP/Bertrand Guay)

Sur ce sujet
Une faute?

«Nous avons 1 500 décès enregistrés en plus de la moyenne de ces mois-là, donc c'est dix fois moins de décès que la canicule de 2003», a précisé la ministre de la Santé Agnès Buzyn, dans l'émission Questions politiques diffusée sur France Inter et franceinfo.

La France a battu en juin son record absolu de température avec 46,0°C enregistrés dans l'Hérault le 28 juin. «La canicule de 2003 c'était 20 jours, là nous avons eu 18 jours de canicule en deux épisodes mais très intenses, avec une couverture du territoire très importante lors de la 2e canicule» et avec «des températures excessivement élevées», a rappelé la ministre.

Une «dizaine de décès» dans le monde du travail

Malgré ces conditions difficiles, «nous avons réussi grâce à la prévention et à ces messages que la population a bien intégrés à diminuer d'un facteur 10 la mortalité de 2003», a affirmé Agnès Buzyn, en saluant la mobilisation des professionnels de santé, des collectivités, des personnels des EHPAD.

«Sur ces 1 500 décès en plus, la moitié à peu près sont des personnes de plus de 75 ans, mais il y a aussi des personnes adultes, même des plus jeunes, qui ont été impactées», a-t-elle détaillé, évoquant «une dizaine de décès dans le monde du travail».

1 500 morts de plus à l'été 2018

Après un épisode de canicule, la publication du bilan de mortalité prend en général un mois, délai nécessaire pour analyser les données et s'assurer que les morts supplémentaires sont bien dus à la chaleur. En 2018, la canicule de fin juillet/début août avait provoqué environ 1 500 morts de plus qu'un été normal.

La canicule la plus meurtrière en France reste celle de 2003. Elle avait fait 15 000 morts entre le 4 et le 18 août 2003, particulièrement dans la région Centre et en Ile-de-France. Dans l'ensemble de l'été, le nombre des morts causés par la chaleur avait atteint 19 490 en France, selon une étude bilan publiée en 2007 par l'Inserm.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Quidam le 09.09.2019 11:22 Report dénoncer ce commentaire

    Le changement climatique, au début, ça se comptait en millions, puis en milliards. Et maintenant, ça se compte en nombre de mort.

  • Angelo51 le 08.09.2019 19:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Content de voir les vieux partir pour sauver ta pension? Quel raisonnement égoïste et premier degré. Quand tu seras vieux toi-même l’été sera à 50 degrés et tu pourras t’abriter sous un pont car la crise sera passée par là.

  • Peter le 09.09.2019 08:44 Report dénoncer ce commentaire

    Récupérons un peu, avant celle de l'été 2020 avec de nouveaux records...

Les derniers commentaires

  • Quidam le 09.09.2019 11:22 Report dénoncer ce commentaire

    Le changement climatique, au début, ça se comptait en millions, puis en milliards. Et maintenant, ça se compte en nombre de mort.

  • Peter le 09.09.2019 08:44 Report dénoncer ce commentaire

    Récupérons un peu, avant celle de l'été 2020 avec de nouveaux records...

  • Angelo51 le 08.09.2019 19:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Content de voir les vieux partir pour sauver ta pension? Quel raisonnement égoïste et premier degré. Quand tu seras vieux toi-même l’été sera à 50 degrés et tu pourras t’abriter sous un pont car la crise sera passée par là.

  • Alexandr le 08.09.2019 15:37 Report dénoncer ce commentaire

    De toute façon, quand on est physiquement au bout du rouleau, on n'a plus beaucoup d'étés à vivre, donc chaleur ou pas chaleur, si la canicule ne nous tue pas, ce sera le prochain rhume ou grippe