Au Brésil

26 septembre 2019 16:55; Act: 26.09.2019 17:11 Print

Elle photographie, sans le savoir, celui qui va la tuer

Piégée par un «bon samaritain» qui l'a aidée à changer un pneu crevé, une étudiante brésilienne a été retrouvée morte, mercredi.

Sur ce sujet
Une faute?

Le corps de Mariana Brazza, 19 ans, a été retrouvé mercredi dans une décharge d'Itapolis (État de São Paolo). La jeune femme avait été bâillonnée, elle avait les yeux bandés et les mains attachées derrière le dos. L'étudiante avait disparu mardi matin en quittant un fitness situé à une cinquantaine de kilomètres du lieu où son cadavre a été découvert, rapporte le Daily Mail.

Des images de vidéosurveillance enregistrées devant le club de gym que fréquentait Mariana ont apporté de précieuses informations aux enquêteurs. La vidéo montre un suspect âgé de 37 ans s'approcher de la jeune femme, qui se tient debout à côté de sa voiture dont un pneu est crevé. L'individu se donne alors des allures de bon samaritain et lui propose de l'aider à remplacer sa roue. Or, c'est le trentenaire lui-même qui avait au préalable saboté le véhicule de l'étudiante.

On peut ensuite voir Mariana déplacer sa voiture vers un petit jardin se trouvant de l'autre côté de la route. Puis, plus rien. Le véhicule réapparaît environ une heure plus tard, et les enquêteurs pensent que le suspect se trouvait au volant. Pendant que le «bon samaritain» de l'étudiante changeait son pneu, la jeune femme l'a pris en photo puis envoyé le cliché à sa famille et à son petit ami pour leur expliquer sa mésaventure.

À ce moment-là, la victime ne semblait pas du tout inquiète. «Nous avons ri de cette situation et je lui ai envoyé un cliché de moi en uniforme parce que je sais qu'elle aime bien ça. Je lui ai aussi dit que je l'aimais», témoigne Jefferson Vianna, lieutenant dans la marine. Après cet échange, la famille de l'étudiante n'a plus eu de nouvelles.

Sur la base de cette photo et des images de vidéosurveillance, la police a pu facilement identifier le suspect. Après une chasse à l'homme de sept heures, le trentenaire a été retrouvé sur le toit d'une maison, non loin de la voiture de Mariana. L'individu avait déjà passé 12 ans en prison pour enlèvement, viol, tentative de meurtre, vol et extorsion. Il était libre depuis un mois.

Mis en examen pour meurtre, le trentenaire est passé aux aveux. Il a comparu une première fois mercredi, avant d'être incarcéré. Une autopsie déterminera les causes de la mort de la Brésilienne, et si elle a subi des violences sexuelles.

(L'essentiel/joc)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • john le 26.09.2019 18:33 Report dénoncer ce commentaire

    encore une défaite du système judiciaire et carcéral. Incapable de voir que ce monstre n'avait pas changé. Pauvre Mariana... RIP

  • Jean II le 26.09.2019 18:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Des mecs comme ça n'ont rien à faire sur terre .

  • Fredo Lux le 27.09.2019 07:15 Report dénoncer ce commentaire

    On est + de 6 milliards sur terres et on doit encore supporter ce genre d'individu! Moi je connais la solution. Quand on est un humain, on ne tue pas, on ne viole pas! On vit dans un monde trop laxiste!!!! On a une chance dans la vie, si on la gâche, au revoir!

Les derniers commentaires

  • François le 28.09.2019 09:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Faudrait réouvrir les spectacles dans les amphithéâtres comme dans l’epoca romaine antique mais en moderne diffusée sur les chaîne TV et laisser les lions faire leur travail

  • wick le 27.09.2019 13:04 Report dénoncer ce commentaire

    peut-etre il l'a tué parce-qu'elle l'a photographié?

    • Egal wat le 27.09.2019 16:20 Report dénoncer ce commentaire

      Est-ce de l'humour ? Si c'est le cas c'est mal placé.

    • Mecdu54 le 27.09.2019 18:47 Report dénoncer ce commentaire

      Je ne sais pas si c'est une supposition. Encore heureusement qu'elle a photographié son assassin, ce qui a permis son arrestation. Le type avait, d'après l'article, purgé seulement 12 ans de prison pour enlèvement, viol, et tentative de meurtre!!! (justice sans doute rendue sous la présidence Lula). Car cette personne sera jugée sous la présidence Bolsonaro. Et là on rigolera!!! parce que Bolsonaro ce n'est pas Lula. La justice sera certainement beaucoup moins laxiste qu'elle ne l'a été auparavant.

  • Unicorn le 27.09.2019 12:59 Report dénoncer ce commentaire

    Peut-être même qu'il a lui-même crevé le pneu de la voiture de la femme, pour établir le contact qui a sans doute mal tourné.

    • anatoly le 27.09.2019 15:12 Report dénoncer ce commentaire

      ben lis l article et tu verras que tu n'as rien d'un devin

    • @Unicorn le 27.09.2019 15:20 Report dénoncer ce commentaire

      Ben oui, c'est ce qui est écrit dans l'article : "Or, c'est le trentenaire lui-même qui avait au préalable saboté le véhicule de l'étudiante"...

  • Vigilance le 27.09.2019 10:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le coup du pneu crevé est un grand classique. Il faut apprendre aux gens à savoir reconnaître INSTANTANÉMENT lorsqu'ils sont en situation de vulnérabilité. Durant l'apprentissage pour le permis de conduire il devrait y avoir des cours destinés à éviter aux gens de se trouver dans ce genre de situations, à avoir les bons instincts pour faire face à ceux, infaillibles, des prédateurs.

    • Mecdu54 le 27.09.2019 18:35 Report dénoncer ce commentaire

      Heureusement que ce genre de situations est très rare. Dans ce genre de cas, les personnes ne sont pas choisies au hasard, les individus de ce genre surveillent les personnes qui stationnent leur voiture, et celles qui les intéressent, ils leur font le coup du pneu crevé et proposent bien évidemment leur aide. Il est rare que ces types, s'attaquent à des hommes, ils choisiront plus souvent des jeunes femmes comme proies.

  • Norebi le 27.09.2019 09:57 Report dénoncer ce commentaire

    Pauvre ange, pleine de vie , si jeune.