Espace

02 août 2020 10:37; Act: 03.08.2020 14:07 Print

La navette de SpaceX en route vers la Terre

La navette Crew Dragon a quitté comme prévu la Station spatiale internationale et son amerrissage est prévu dimanche soir, dans le golfe du Mexique.

Sur ce sujet
Une faute?

Crew Dragon, la capsule de SpaceX avec deux astronautes américains à bord, s'est détaché de la station spatiale internationale (ISS) pour revenir sur terre, a annoncé la NASA. Son amerrissage est prévu dimanche dans le golfe du Mexique, à 18h41 GMT.

«Séparation confirmée. Dragon effectue quatre poussées de départ pour s'éloigner de la @Space_Station», a tweeté samedi, SpaceX, après des images montrant la capsule quittant l'engin dans les temps et sans accroc.

L'agence spatiale américaine continue de suivre de près l'évolution de la progression de l'ouragan Isaias qui, après avoir frappé les Bahamas, se rapproche de la Floride. Si les vents étaient trop forts ou les vagues trop hautes, cela compliquerait l'arrivée de la capsule, mais aussi sa récupération en toute sécurité par des navires pré-positionnés.

Les Américains Bob Behnken et Doug Hurley sont devenus les premiers astronautes à être acheminés vers la Station spatiale internationale (ISS), à 400 km de la Terre, par une société privée, sous contrat avec la NASA. Le lancement de Crew Dragon a aussi marqué le premier vol habité des États-Unis depuis 2011, quand les navettes spatiales ont été retirées. Les Américains voyageaient depuis à bord de fusées russes.

La NASA a chargé SpaceX, qui acheminait depuis 2012 des cargaisons vers l’ISS, de développer un nouveau taxi spatial. Pour trois milliards de dollars, accordés depuis 2011 dans le cadre d’un contrat à prix fixe, SpaceX a promis à l’agence spatiale américaine six allers et retours vers l’ISS, avec quatre astronautes à bord.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.