En France

02 août 2019 10:42; Act: 02.08.2019 11:32 Print

14 animaux massacrés dans une ferme

Quatre adolescents ont été interpellés par les gendarmes, après avoir tué quatorze animaux, dans une ferme pédagogique de l'Aube.

storybild

Quatre adolescents ont reconnu avoir tué des animaux dans une ferme.

Sur ce sujet
Une faute?

Quatre adolescents soupçonnés d'avoir tué des animaux dans une ferme pédagogique de Méry-sur-Seine (Aube) en marge d'une soirée ont été mis en examen, trois ont été placés sous contrôle judiciaire et le quatrième en centre éducatif fermé, a-t-on appris vendredi de source judiciaire.

Les adolescents, âgés de 16 à 17 ans, ont "reconnu leur participation aux faits" lors de leur présentation jeudi au juge des enfants, qui les a mis en examen pour actes de cruauté envers des animaux, vol et dégradation en réunion et usage de stupéfiants, selon le parquet de Troyes. Selon leur récit, ils étaient sous l'emprise de l'alcool et de stupéfiants au moment des faits, dans la nuit de dimanche à lundi.

Alertés par les employés de la ferme pédagogique de ce village de 1 500 habitants, les gendarmes de Romilly-sur-Seine ont découvert lundi matin les dépouilles de 13 volailles et d'un lapin et quatre autres animaux blessés, dont un mouton qui a dû être euthanasié. Les empreintes relevées sur des canettes de bière retrouvées sur place et une enquête de voisinage ont permis d'identifier les quatre mineurs, placés en garde à vue, mardi et mercredi. Leurs domiciles ont été perquisitionnés.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • the end is near le 02.08.2019 12:07 Report dénoncer ce commentaire

    Peine de prison ferme et obligation de verser des indemnités car ça commence avec les animaux et ça finit souvent par de la violence sur les personnes.... sales gamins de merde (merci de pas censurer car c'est vraiment ce que sont ces pourritures)

  • sab/fre le 02.08.2019 11:40 Report dénoncer ce commentaire

    c est vraiment le genre de choses qui me degoute !!! s en prendre à des animaux sans raisons car dans la tete c est un petit pois à la place du cerveau. Des mineurs !!! j espere qu ils payeront pour leur betise !

  • Marcello le 02.08.2019 11:57 Report dénoncer ce commentaire

    De la cruauté envers des animaux, c'est inadmissible,voir impardonnable .Honte à ces jeunes, (ou autres).

Les derniers commentaires

  • Reflechissons le 03.08.2019 21:11 Report dénoncer ce commentaire

    Prison, amande ça ne règle pas ce genre de problème. Cela empire même la haine contre l autorité et difficulté de trouver sa place. Il faut trouver autre chose de moins archaïque que la prison

  • Norby le 03.08.2019 07:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je me demande dans quelle monde nous vivons il n’y a jamais eux autant de cruauté c’est dernière année les gens sont pris par l’alcool les drogues les générations anciennes étaient menaient à la baguette aujourd’hui certaines personnes ne connaissent même pas le mot respect de toute manière le problème de ses jeunes commencent par leur éducation c’est à dire au niveau des parents il y à sûrement un ou l’autre avec une autre éducation aurait sûrement pris une autre route que sur celle qu’il sont actuellement

  • sparo le 02.08.2019 20:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    tellement c’est ignoble qu’il y’a même pas de mots..tout simplement a vomir..

  • stopracaille le 02.08.2019 18:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    certains parents sont débordés avec ce genre de gosse c est le gosse le seul responsable et pas les parents

  • realite le 02.08.2019 13:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    les vrais fautifs sont les parents qui n’ont pas éduqué leur enfants, tel parents tel enfants ..