Au Luxembourg

04 novembre 2014 07:27; Act: 04.11.2014 11:39 Print

Les salaires des officiers du culte ont bien été visés

LUXEMBOURG - Le ministère d'État a bien proposé de réduire de 10% par an le salaire des officiers du culte.

storybild

«L'essentiel» apporte ici la preuve que la diminution du salaire des officiers du culte fait bien partie des axes de négociation.

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

Écrite noir sur blanc dans le programme de la coalition, la volonté de dénoncer les conventionnements des cultes fait partie des priorités du gouvernement actuel. «L'essentiel» publiait dans son édition du mercredi 29 octobre une série d'informations relatives aux négociations entre le gouvernement et les différents cultes.

Parmi elles, la proposition du gouvernement de réduire chaque année de 10% les salaires des officiers du culte, aboutissant finalement à un arrêt de tout financement dans dix ans. Mais l'information en question a été «formellement démentie» dès le lendemain par le ministère d'État, cité par RTL radio Lëtzebuerg. L'article en question précisait «qu'une telle proposition n'a pas été faite par le gouvernement» et qu'elle ne pouvait donc pas «être considérée comme sérieuse».

Le ministère «ne se prononce pas sur le contenu des discussions avec les cultes»

«L'essentiel» apporte aujourd'hui la preuve que l'information révélée est fondée en publiant le document du ministère d'État transmis aux différents cultes. Dans les axes de négociation, «l'introduction d'une période transitoire avec une réduction de l'enveloppe budgétaire actuellement accordée à chaque culte de 10% sur une période de dix ans» y figure bien...

Contacté lundi, le porte-parole du ministère d'État a voulu minimiser le démenti apporté à RTL, tout en précisant que la position du ministère d'État demeure pourtant inchangée. La proposition en question «n’était pas une des propositions présentées lors des réunions qui ont eu lieu ici au ministère», précise-t-il. Avant de rappeler que le ministère «ne se prononce pas sur le contenu des discussions avec les cultes».

(Thomas Holzer)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • charles le 04.11.2014 10:46 Report dénoncer ce commentaire

    Hypocrisie quand tu nous tiens...........

  • Leon le 04.11.2014 10:52 Report dénoncer ce commentaire

    C'est l'église qui dirige le Luxembourg et pas le Gouvernement ??

  • Grincheux le 04.11.2014 08:24 Report dénoncer ce commentaire

    Si on veut sérieusement une séparation Eglise(s)-Etat, il faut pas de période transitoire: Si le référendum est pour cette séparaton, elle doit être appliquée "sine die" , donc aucun paiement de salaires peut intervenir à un quelconque titre.

Les derniers commentaires

  • phil le 16.01.2015 18:04 Report dénoncer ce commentaire

    ha il ne ce prononce pas et de quel droit on nous cache ça...

  • realityman le 05.11.2014 14:22 Report dénoncer ce commentaire

    on devrait construire des robots fonctionnaires, prêtres, etc. selon certains qui ne comprennent pas comment fonctionne l'Etat ou le luxembourg tout court. Un investissement unique et plus de salaire à verser, de temps en temps une petite révison et un frontalier de plus embauché pour les faire, un résident coûte la peau des fesses, hors de question! N'est ce pas ce que vous voulez?

  • Emile Anthony le 04.11.2014 14:00 Report dénoncer ce commentaire

    Moi je lis une réduction de l'enveloppe des salaires, pas une réduction du salaire proprement dit. Si l'on réduit le personnel de 10%, l'enveloppe se réduit de 10% sans que l'on ai besoin de toucher au salaire individuel. De plus, on parle ici des salaires, pas de l'entretien des bâtiments.

  • étrangère venue d'ailleurs non residente le 04.11.2014 12:28 Report dénoncer ce commentaire

    l'entretien de ce qui a de la valeur coûte. Combien dépensons nous pour que notre voiture brille comme celle du voisin?? Le patrimoine ecclésiastique du luxembourg a besoin d'être sauvegardé. Ce n'est pas une catholique fervente qui vous le dit...ce petit pays a les moyens de garder son église à l'image du pays. Que proposons-nous à l'église pour continuer de "survivre"?

    • Toni5 le 04.11.2014 13:13 Report dénoncer ce commentaire

      Nous leur proposons des salaires 'normaux' comme les gens de la rue. Pas le double ou le triple comme aujourd'hui. Ils devraient payer leur habitation eux-mêmes, ainsi que l'électricité et l'eau qu'ils consomment, D'ailleurs c'est leur chef le pape qui leur a aussi prescrit d'arrêter avec leur vie exaltérante de luxe et de se concentrer sur l'essentiel de la vie: la prière et l'aide aux gens nécessiteux.

  • Vindulux le 04.11.2014 12:07 Report dénoncer ce commentaire

    Si il est possible de réduire progrésivement le salaire des prêtres, il doit être possible de faire de même avec les salaires des fonctionnaires et des élus.

    • top22 le 04.11.2014 12:37 Report dénoncer ce commentaire

      et déjà qu'on y est pourquoi le salaire minimum

    • Koneczny Gérard le 04.11.2014 12:42 Report dénoncer ce commentaire

      A oui... bonne idée... comme ça on peut engager encore plus de frontaliers qui dépensent l'argent en France / Belgique / Allemagne.... Quel I.... Au moins, les fonctionnaires dépensent leur rémunération au Luxembourg et payent des impôts.

    • Target le 04.11.2014 12:52 Report dénoncer ce commentaire

      Excellent raisonnement.

    • Rigoberta Menchu le 04.11.2014 13:27 Report dénoncer ce commentaire

      Quelle intelligence la vôtre! Ou mauvaise foi. Suivant votre « raisonnement » on devrait tripler les salaires des fonctionnaires pour augmenter la « dépense » au Luxembourg et les recettes fiscales. Vous travaillez dans quelle commune ou ministère?

    • cocco le 04.11.2014 14:14 Report dénoncer ce commentaire

      est,il normal qu un fonctionnaire d etat ou il travaille habite et reside a l etranger ou il depense

    • Koneczny Gérard le 04.11.2014 16:22 Report dénoncer ce commentaire

      @ Rigoberta Menchu: Monsieur, c'est votre intelligence qui est erronée... Je rétorque: Faut-il diminuer la rémunération des fonctionnaires au salaire minimum pour embaucher encore plus de frontaliers qui payent guère des impôts et dépensent leur argent chez eux? A rappeler que les rémunérations des fonctionnaires étais minable dans les années 70 et que les ouvriers dans la sidérurgie gagnaient des fortunes. Là, vous auriez pas eu cette idée.. Bien à vous

    • Rigoberta Menchu le 04.11.2014 17:06 Report dénoncer ce commentaire

      @Koneczny: Pourquoi faudrait-il embaucher des frontaliers si on réduit les salaires (et le nombre) des fonctionnaires? Votre commentaire est du n’importe quoi. Si on dépense moins en fonctionnaires, le reste de la population pourra dépenser plus d’argent et créer de la richesse.

    • Koneczny Gérard le 04.11.2014 17:50 Report dénoncer ce commentaire

      @ Rigoberta Menchu... Non, non..... moins de salaire pour les fonctionnaires = plus pour les autres?? Là vous revez.... Ce "gain" ira tout directement dans les poches de quelques capitalistes ( directeurs de banques, cadres, actionnaires ...) Mais le simple ouvrier n'aura pas un sou de plus. C'est la triste réalité. Ou est-ce que vous avez déja eu une augmentation de salaire sans que votre patron aurait dû vous la donner?

    • popol le 04.11.2014 18:11 Report dénoncer ce commentaire

      @ Rigoberta Menchu: A mon avis, les fonctionnaires riches dépensent leur fric à Cannes, Paris, Barcelone, Milan, Londres....

    • Vindulux le 04.11.2014 20:23 Report dénoncer ce commentaire

      @Koneczny: je reprend vos propos "les ouvriers dans la sidérurgie gagnaient des fortunes" je rajoute que l'état a été obligé de leur offrir des salires nettement supérieur pour les débaucher. ce qui explique qu'aujourd'hui ils gagnent une "trés grosse fortune" Et que leurs salaire est totalement injustifié, disproportioné et inéquitable.

    • Unicorn le 05.11.2014 09:22 Report dénoncer ce commentaire

      Jalousies entre classes sociales, c'est l'intérêt même de provoquer des crises, les politiciens s'amusent, la finance aussi, il fut un temps en 80-95, où les fonctionnaires gagnaient beaucoup moins que dans le secteur bancaire où ils pouvaient postuler, tout avantage compris p.ex intérêts sur le prêt domicile, de +7%, rappelez-vous, et les fonctionnaires doivent avoir une adresse au luxemboug. La seule chose reprochable, c'est que la fonction publique n'est plus ouverte, les concours sont bidon, et l'entrée se fait par népotisme administratif et politique, via des postes d'employé

    • realityman le 05.11.2014 14:18 Report dénoncer ce commentaire

      Roooooooo, calmez-vous! Combien d'impôts faramineux payent donc un frontalier en moyenne? A vous lire on a presque envie de baisser les yeux et vous appeller maîtres