Moselle et Luxembourg

28 février 2011 12:39; Act: 28.02.2011 15:54 Print

Le gaz de schiste, cherché mais controversé

L'indépendance énergétique de la France pourrait passer par l'exploration d'un «gaz non conventionnel». Mais le procédé pose encore des problèmes d'environnement. La Grande Région est l'une des zones sondées.

storybild

L'exploitation du gaz non conventionnel. (photo: AFP)

Une faute?

En mars 2010, le gouvernement français a accordé des permis à de grandes industries pétrolières pour l’exploration des réserves de gaz de schiste en France. Ce «gaz non conventionnel» est sondé dans la roche de plusieurs départements issus d'une zone nommée «bassin de l’Est-parisien», comme l’explique l’exploitant Elixir Petroleum. En réalité, cette énergie pourrait à terme être extraite de la Moselle et par extension du Luxembourg et de ses zones frontalières en Belgique et en Allemagne.

Mais le 17 février dernier, la ministre française de l'Ecologie Nathalie Kosciusko-Morizet, a assuré la suspension de l’exploration de ces gisements de gaz de schiste. «Nous n'allons pas donner de nouvelles autorisations d'exploration alors que nous avons suspendu trois autorisations en cours», a indiqué la ministre. «Pour le moment, les choses sont claires et tout est suspendu. Un travail d'étude (sur les enjeux environnementaux) est fait pour voir si une exploitation, autrement qu'à l'américaine, est possible ou pas. Si elle n'est pas possible, elle n'aura pas lieu». Aux USA, des conséquences environnementales et sanitaires ont été recensés. Il n’existe aucun permis d’exploitation en France pour l’instant.

Procédé controversé

Ce gaz utilise une nouvelle technique d’extraction. Il se trouve dans la roche, à 3000 mètres de profondeur. Le procédé consiste à exploser les couches à l’aide d’eau, de sable et de produits chimiques envoyés à haute pression, afin de faire évacuer le gaz. En Moselle, la société australienne Elixir Petroleum a obtenu le permis des explorations on shore pour cinq ans. L’exploitant dispose ainsi de 5 360 km2 de superficie à sonder, grâce au plus gros permis d’exploration on shore de gaz de schiste en France.

De nombreuses voix se sont élevées contre les techniques d’exploitation de ce gaz non conventionnel. L’injection d’eau nécessite 15 à 20 millions de litres chargés de produits chimiques, qui s’infiltreront directement dans des couches qui pourraient contaminer la nappe phréatique. De plus, le gaz de schiste est composé de méthane, comme le gaz conventionnel, qui provoque des émissions à effet de serre.

Plusieurs milliers de personnes, dont José Bové, ont pourtant convergé samedi en Ardèche (l’une des régions concernées par l’exploration) pour un premier rassemblement national contre cette exploitation. Entre 10 000 et 20 000 personnes se sont retrouvées dans le village de Villeneuve-sur-Berg pour manifester.

Jonathan Vaucher/L'essentiel Online

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • op op le 03.03.2011 14:14 Report dénoncer ce commentaire

    Si vous avez un peu de temps regardez ce documentaire dispo sur youtube en 7 épisodes. Ce film écrit et dirigé par Josh Fox (2010) nous informe sur les réalités et les grands dangers que comporte l'extraction du gaz de schiste. Liens directs :

  • spriet benjamin le 21.03.2011 00:07 Report dénoncer ce commentaire

    jai vu le documentaire gasland l'exploitation du gaz de shiste me parait pire que ses "bienfaits" camions+pollutions+destructions contre la nature le solaire avec ses defauts sauf si on reflechissait comme la nature ou l'eolienne me paraisse plus realiste

  • zz le 01.03.2011 11:27 Report dénoncer ce commentaire

    A voir l'absence de commentaires , dois je croire que les gens sont plus sensible à leur petit confort ou à leur petit porte monnaie ! qu'a des problemes environnementaux.

Les derniers commentaires

  • alexandra le 01.04.2011 21:25 Report dénoncer ce commentaire

    alors là avec ce type de folie, on atteints les sommets de la morbidité !

  • Tomtom le 27.03.2011 00:48 Report dénoncer ce commentaire

    Il faut aller voir sur dailymotion le reportage sur les dangers d ce genre d exploitation. Un exemple: un robinet d eau qui prend feu au contact d une allumette, une explosion au desus d un ruiseau qui bouillonne, des emanations de gazs charges de particules cancerigenes, une listes de 596 produits toxiques utilises dans l explosion des forages, des temoignages des gens victimes de troubles neuro

  • Gdujus le 27.03.2011 00:30 Report dénoncer ce commentaire

    Quand on a regarde ce documentaire sur la denonciation des dangers d une telle exploitation aux etats unis on a envie de vomir et de pleurer. Comment peut laisser faire des choses pareilles uniquement pour se faire de fric !

  • spriet benjamin le 21.03.2011 00:07 Report dénoncer ce commentaire

    jai vu le documentaire gasland l'exploitation du gaz de shiste me parait pire que ses "bienfaits" camions+pollutions+destructions contre la nature le solaire avec ses defauts sauf si on reflechissait comme la nature ou l'eolienne me paraisse plus realiste

  • ... on tourne le 17.03.2011 20:21 Report dénoncer ce commentaire

    @silence ... vous pouvez le croire ... et ne pas vous étonner. Peur et individualisme. Le pouvoir en use car il les les a créé.