États-Unis

14 novembre 2017 14:26; Act: 14.11.2017 17:21 Print

Trump Jr publie ses échanges avec WikiLeaks

Le fils aîné de Donald Trump a publié ses échanges avec WikiLeaks, après des informations de presse évoquant des contacts secrets avec ce groupe militant.

storybild

Julian Assange (à gauche), fondateur de WikiLeaks, et Donald Trump Jr.

  • par e-mail
op Däitsch
Sur ce sujet

Le fils aîné du président américain Donald Trump a publié ses échanges avec WikiLeaks, après des informations de presse évoquant des contacts secrets avec ce groupe qui a publié les courriels d'Hillary Clinton, durant la campagne présidentielle.

Cherchant manifestement à minimiser un article du magazine The Atlantic révélant ce lundi ces échanges, Donald Trump Jr a dévoilé ce qui constitue selon lui la chaîne «intégrale» de ses échanges avec WikiLeaks en messages privés sur Twitter entre septembre 2016 et juillet 2017.

Nouveau site web anti-Trump

Le groupe militant cherchait à donner des informations à l'équipe de campagne de M. Trump et augmenter l'impact de ses révélations sur Mme Clinton. La publication par Trump Jr de ses échanges avec WikiLeaks, également réalisée sur Twitter, montre une douzaine de messages provenant du groupe.

Dans ses messages, WikiLeaks l'informe d'un nouveau site web anti-Trump, réclame que son père tweete à propos des dossiers révélés par le groupe sur Clinton et avertit que s'il perdait l'élection, le candidat républicain devrait mettre en question le résultat.

Même s'il n'a pas répondu à la plupart des messages de WikiLeaks, Donald Trump Jr n'a pas réagi lorsque le nouveau site web a été évoqué. De son côté, le fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, a assuré sur Twitter que les messages de son groupe s'inscrivaient dans le cadre d'un effort promotionnel. «WikiLeaks peut se montrer très efficace pour convaincre des personnes, même très haut placées, qu'il en va de leur intérêt de promouvoir ses publications», selon lui.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Anonymous85 le 15.11.2017 01:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Wikileaks est aussi vendu que les personnes et groupes qu il dénonce ! SAD

  • Marina le 15.11.2017 06:45 Report dénoncer ce commentaire

    Le sort personnel de Julian Assange dépendait des élections américaines, car l'asile de l'ambassade où il est refugié prenait fin. Il a toujours crains d'être exilé vers les USA. Allié de Trump, un sort peu enviable.

  • Mimile le 14.11.2017 19:47 Report dénoncer ce commentaire

    Wikileaks se comporte ici comme s'il était un agent des services secrets russes: soutien à la campagne de Trump, l'encourage à contester les résultats s'il perd, et cherche à obtenir des informations pouvant servir de kompromat sur Trump... On est bien loin d'un simple site de publication de révélations.

Les derniers commentaires

  • Marina le 15.11.2017 06:45 Report dénoncer ce commentaire

    Le sort personnel de Julian Assange dépendait des élections américaines, car l'asile de l'ambassade où il est refugié prenait fin. Il a toujours crains d'être exilé vers les USA. Allié de Trump, un sort peu enviable.

  • Anonymous85 le 15.11.2017 01:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Wikileaks est aussi vendu que les personnes et groupes qu il dénonce ! SAD

  • Mimile le 14.11.2017 19:47 Report dénoncer ce commentaire

    Wikileaks se comporte ici comme s'il était un agent des services secrets russes: soutien à la campagne de Trump, l'encourage à contester les résultats s'il perd, et cherche à obtenir des informations pouvant servir de kompromat sur Trump... On est bien loin d'un simple site de publication de révélations.

    • Filax le 14.11.2017 22:06 Report dénoncer ce commentaire

      Ou bien Wikileaks publie tout ou bien il ne publie rien! Les Wikileaks de Clinton n'avaient rien à voir avec les Russes, mais ils concernaient des courriels et autres e-mails de Mme. Clinton! Assange n'a pas à demander à qui que ce soir ce qu'il a et ce qu'il n'a pas le droit de publier!