Astronomie

14 septembre 2017 12:19; Act: 14.09.2017 13:27 Print

L'ultime plongeon de Cassini vers Saturne

Après avoir passé treize ans à observer la planète gazeuse, la sonde spatiale va effectuer sa dernière mission.

  • par e-mail
Sur ce sujet

Les heures sont comptées pour la sonde américaine Cassini, dont le plongeon final vendredi dans l'atmosphère de Saturne mettra fin à une mission fructueuse de treize ans. Les connaissances sur la planète géante gazeuse et la science planétaire en ont été bouleversées.

«Cassini-Huygens est une mission extraordinaire qui a révolutionné notre compréhension des confins de notre système solaire», explique Alexander Hayes, professeur d'astronomie à l'Université Cornell, dans l’État de New York.

Avec près de 300 orbites autour de Saturne, Cassini a fait d'importantes découvertes: les mers de méthane liquide sur Titan, son plus grand satellite naturel, et l'existence d'un vaste océan d'eau salée sous la surface glacée d'Encelade, une petite lune saturnienne.

Les données recueillies par le spectromètre à bord de Cassini, lors de la traversée d'un panache de vapeur au pôle sud d'Encelade, ont révélé la présence d'hydrogène jaillissant de fissures dans la couche de glace. Cet hydrogène est la signature certaine d'une activité hydrothermale propice à l'existence de la vie, comme l'avaient expliqué les scientifiques en annonçant cette découverte en avril dernier.

Plus près de Titan

«Ces découvertes faites par Cassini figurent parmi les plus époustouflantes en science planétaire», a estimé mercredi devant la presse Linda Spilker, principale scientifique de la mission au «Jet Propulsion Laboratory» (JPL) de la Nasa en Californie. «Ce monde océanique d'Encelade a vraiment changé notre approche sur la recherche de la vie, ailleurs dans notre système solaire et au-delà», a-t-elle dit.

Cassini, une sonde de 2,5 tonnes lancée en 1997 et dotée de douze instruments, a amorcé le 22 avril la première manœuvre qui la fera plonger dans l'atmosphère de Saturne, le 15 septembre.

Pour ce faire, le vaisseau s'était approché de Titan, grâce à sa poussée gravitationnelle, pour descendre sous les anneaux de Saturne et le haut de sa couche nuageuse. Pour la première fois, il avait ainsi exploré cet espace vide de 2 700 kilomètres.

Baiser d'adieu

Cassini a survolé une dernière fois Titan le 12 septembre et transmis les images et données scientifiques recueillies pendant ce survol.

C'est le dernier «baiser d'adieu», ont dit les ingénieurs de la Nasa qui ont profité de cette communication pour s'assurer que le vaisseau est bien sur la trajectoire qui le fera plonger dans l'atmosphère saturnienne. «La sonde transmettra des données durant son plongeon, du sans précédent pour Saturne», pointe Linda Spilker.

Cassini devrait perdre le contact avec la Terre deux minutes après le début de sa descente à une vitesse de 113 000 km/h durant laquelle dix de ses instruments fonctionneront, dont le spectromètre pour analyser l'atmosphère. Ces informations aideront à comprendre la formation et l'évolution de la planète gazeuse. La veille, jeudi, d'autres instruments effectueront des observations des aurores boréales et des tourbillons aux pôles de Saturne.

(L'essentiel/nxp/ats)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Pierre le 14.09.2017 22:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et bien, treize années dans l'espace et toujours fonctionnelle. Si seulement nos appareils électroniques et électroménagers pouvaient tenir aussi longtemps

Les derniers commentaires

  • Pierre le 14.09.2017 22:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et bien, treize années dans l'espace et toujours fonctionnelle. Si seulement nos appareils électroniques et électroménagers pouvaient tenir aussi longtemps