Budget 2015

14 octobre 2014 18:00; Act: 17.10.2014 12:53 Print

Le gouvernement veut «équilibrer les finances»

LUXEMBOURG - Le budget de l'État pour 2015 comprend 258 mesures pour un paquet d’avenir. Le Premier ministre l’a présenté mardi devant la Chambre des députés.

storybild

Le budget de l’État pour 2015 comprend 258 mesures pour un paquet d’avenir. (photo: Editpress)

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

«Le gouvernement est décidé à équilibrer les finances publiques et à mettre fin à un endettement incontrôlé. Nous ne devons pas laisser à nos enfants des dettes qu'ils n'arriveront pas à assumer. Les jeunes ne doivent pas devenir une "génération remboursante"». D’entrée, Xavier Bettel, Premier ministre (DP), donnait le ton en présentant le budget de l'État 2015 devant la Chambre des députés. Mais il rajoutait immédiatement, avec malice, que ces propos n’étaient pas les siens, mais ceux d’un certain… Jean-Claude Juncker, Premier ministre du pays, en 2009.

«Il y a 5 ans, le gouvernement avait fait les bonnes analyses et s'était fixé les bons objectifs. En 2009, la dette de l'État était de 5,5 milliards d'euros. Mais l'année dernière, elle était d'environ 11 milliards d'euros». Face à cette explosion de la dette, Xavier Bettel a alors expliqué que «si la population luxembourgeoise a beaucoup grandi ces dernières années, l'économie n'a pas suivi». Selon lui, la dette qui était de près de 870 euros par habitant en 2004 atteint aujourd'hui, les 14 000 euros par habitant. «Nous devons maintenant agir», a martelé le Premier ministre, avant de détailler les priorités concrètes envisagées dans le budget 2015: «Diversifier notre économie et le secteur financier, adapter l'éducation, lutter contre le chômage, soutenir les familles de manière plus ciblée, mettre les enfants au centre et soutenir les entreprises». Analysé dans 19 groupes de travail, pour voir quelles économies étaient réalisables, le budget comprend «258 mesures pour ce nouveau paquet d'avenir».

Et Xavier Bettel d’expliquer qu’il se base sur quatre critères: «1. L'argent perçu des impôts doit être dépensé de manière plus responsable. 2. Une gestion plus juste et plus égale des dépenses et des recettes de l'État. 3. Il faut créer un appareil d'État plus moderne et moderniser le pays. 4. Il faut mettre en place une nouvelle politique». Dans le concret, même si aucun chiffre n’a été donné, le Premier ministre a expliqué les réformes envisagées dans de nombreux domaines:

Santé: «Un quart du budget est dédié à la pérennisation de notre système social. Pour éviter d'augmenter les cotisations, nous devons orienter les investissements de manière plus efficace. L'assurance maladie sera réformée. La mutualisation de certains services des hôpitaux permettra de limiter les dépenses. L'assurance dépendance sera modernisée».

Entreprises: «L'État continuera à soutenir la mutualité des entreprises. Cinq ans après l'introduction du statut unique, la participation de l'État sera mise en relation avec l'objectif initial, la lutte contre l'absentéisme».

Fonction publique: «Les employés qui partent à la retraite n'auront dorénavant plus droit à leur congé annuel de l'année en cours et des mois qui n'ont pas été travaillés. Un employé qui part en retraite la percevra dès le premier mois après l'arrêt de travail et n'aura plus droit à trois mois de salaire»

Politique familiale: «Nous ne pouvons pas continuer de donner le message aux jeunes mères qu'il est acceptable d'arrêter de travailler quand elles ont des enfants avec les primes et les allocations. Il faut donner des perspectives aux familles notamment par le congé parental. C'est pour cela que nous n'allons pas renouveler les allocations d'éducation et de maternité».

Prise en charge des enfants: «Afin que tous les enfants puissent apprendre les langues du pays dès un jeune âge, nous permettrons l'accès à des structures de prise en charge gratuites pendant les horaires d'école pour les enfants de 1 à 3 ans. Cela aidera les familles qui ont de jeunes enfants. Nous sommes encore en train de voir les détails. Les dépenses des parents vont ainsi être moindres que ce qu'ils dépensent actuellement avec les chèques-services».

Allocations familiales: «L'allocation familiale et le boni d'enfant seront cumulés. Chaque enfant aura le même montant. L'avis du conseil d'État a été demandé. Le groupe familial pour les nouveau-nés sera aboli. Les nouveau-nés auront les mêmes montants. Le nouveau montant sera fixé à 265 euros. Un ménage avec deux enfants continuera à percevoir 594,48 euros».

Contribution d’avenir: «Nous allons introduire une nouvelle contribution de 0,5% pour tout le monde à l'exception de ceux touchant un quart du salaire minimum. Un ménage qui gagne 3 000 euros contribuera ainsi à 12,5 euros par mois. Ceux qui gagnent 8 000 euros devront payer 37,6 euros par mois. Ainsi, ceux qui gagnent plus, paient plus. En moyenne, il s'agira d'une contribution annuelle de 480 euros. Il s'agit d'un effort solidaire qui sera utilisé pour l'investissement dans l'enfance. Cette contribution d'avenir sera versée à partir du 1er janvier et nous permettra de réorganiser les structures de prise en charge des enfants de manière qualitative et quantitative dès l'automne 2016».

TVA logement: «Le taux super réduit de 3% du logement sera dorénavant uniquement applicable aux familles qui construisent un logement pour leur besoin personnel. Pour un investisseur, le taux de 17% sera applicable».

Logement: «Nous allons présenter 129 nouveaux projets de logements qui seront réalisés dans les années à venir. En tout, l'État participera au financement de plus de 10 000 nouveaux logements, dont la majorité sera réservée à la location. Environ 11% seront des logements étudiants».

Au terme de son discours, Xavier Bettel concluait par cette phrase: «L'égoïsme est une attitude qui manque de clairvoyance. Celui qui se limite à ses propres besoins se retrouvera seul demain. Ce que nous avons aujourd'hui n'appartient pas qu'à nous. Nous devons penser aux générations qui viennent après nous».

(Denis Berche)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • MoutonPlumé le 15.10.2014 08:48 Report dénoncer ce commentaire

    Voilà le résultat quand on baisse le pantalon à Bruxelles indirectement dictat des ricains et voilà le résultat quand on baisse le pantalon directement au dictat des ricains! Etant célibataire et voyant qu'il y en a de plus en plus il est claire qu'il n'est pas intéressant pour ces escrocs de ne pas parler de nous puisque on nous arnaques un maximum et chaque nouvelle taxe on la paiera le maximum. On est par excellence les pigeons de l'état. ça me fout vraiment la haine. L'égoïsme est une attitude d'une grande clairvoyance de la part d'un mouton qui se fait plumer!

  • girouette le 15.10.2014 10:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Waou

  • Bravo le 15.10.2014 08:22 Report dénoncer ce commentaire

    Bettel a présenté 258 mesures qui nous appauvrissent tous! Ce qui me frappe est le fait que la grande majorité des commentaires ci dessous n'en parlent pas mais plutôt d'un problème que Bettel n'a pas touché: le salaire des fonctionnaires. J'en tire la conclusion que vous êtes tous d'accord avec lui sur les 258 mesures, que vous êtes d'accord que l'on vous chipe de l'argent un peu plus tous les jours et que votre seul souci est que les fonctionnaires gagnent trop! Vu sous cet angle il faut dire que M. Bettel a fait un excellent travail! Bravo M. Bettel!

Les derniers commentaires

  • quel drole de gouvernement le 17.10.2014 13:55 Report dénoncer ce commentaire

    cest dingue cette nouvelles politique... je connais des jeunes en bonne santé qui percoivent de l'aide de l'etat, qui paient une misere dans les maisons relais, qui ont reçu un logement de l'Etat et qui en plus recoivent des aides de l'Etat pour rester à la maison.... cest sidérant et revoltant, sachant que je suis mere de 3 enfants et que je travaille dur pour reussir a donner une bonne education et un certain comfort a mes enfants... et apres le gouvernement veut penaliser les familles

  • rastaman le 16.10.2014 19:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @ fonctionnaire Dans le privé ....nous sommes tous des guignols et tous remplaçable ,c'est qui fait la force des patrons et quand on a des gosses qui compte sur nous ne prend pas le risque de tout perdre et d'entraîner sa famille dans la misère ,rien avoir avec de la fierté ,je me passerais bien de n'importe quel titre en échange d'un peu de reconnaissance pour mon travail ,voilà tout...

  • rastaman le 16.10.2014 18:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Soit ceux que je connais me racontent des bobards et donc se sont payé une maison ,grosse cylindré,vacances de luxe grâce à euro million soit c'est toi qui vie dans un mauvais film....exemple:la marraine de mon fils ne travaille pas ...lui emlpoyé pour la ville de Luxembourg ...maison acheté à béreldange(c'est pas donné) et voiture toute neuve et vacances chaque année .. Ok elle touche des allocs pour 4gosses mais moi j'en 3 ...je bosse et ma femme aussi et pourtant je suis en location et vacances quand c possible ... Tu l'expliques comment dans ton film à toi??

    • Unicorn le 17.10.2014 09:09 Report dénoncer ce commentaire

      D'abord avoir, ne veut pas dire avoir payé. De deux les grands-parents aident financièrement leurs enfants, en achetant des terrains 15 ans avant, aussi, de trois, les luxembourgeois regardent le profil financier de la famille à laquelle ils se marient. De quatre, il peut y avoir eu des héritages. Enfin, quand jalousie et envie font râler, cela fait le jeu des dirigeants.

  • Xour le 16.10.2014 12:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Dans un pays ou meme quand on est élu ( juncker ) on est pas élu ..... Plus rien ne m'étonne !!!

  • Link le 16.10.2014 12:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Dans quel film vivez vous pour déclarer avec tant de conviction les montants des salaires des employés communaux. Je pourrai vous certifier que ces personnes ne gagnent pas ces montants...