En Italie

03 octobre 2021 15:46; Act: 03.10.2021 16:17 Print

Le crash d'un avion de tourisme fait huit morts

Un avion de tourisme s'est écrasé dimanche près de Milan (nord de l'Italie), entraînant la mort des sept passagers et du pilote, selon les médias italiens.

Sur ce sujet
Une faute?

L'appareil, un Pilatus PC-12 qui avait décollé de l'aéroport milanais de Linate à destination d'Olbia en Sardaigne (sud), s'est écrasé cinq minutes après son décollage, en début d'après-midi, à San Donato Milanese, une commune d'environ 30 000 habitants au sud-est de la capitale lombarde, selon le quotidien milanais Il Corriere della Sera.

L'avion a pris feu après avoir percuté un immeuble vide en cours de rénovation. Le pilote, un Roumain de 30 ans, et les sept passagers, dont un enfant, sont décédés, toujours selon Il Corriere. L'immeuble de bureaux, qui abrite également un parking pour autobus, se trouve à proximité de la station de métro San Donato, qui relie la ville à Milan.

«L'avion avait un moteur en feu et est tombé à pic, sans faire de manœuvres, il s'est tout simplement précipité», selon un témoignage cité par le quotidien. «J'ai entendu les vitres de mes fenêtres trembler», a raconté Giuseppe, un jeune homme de 26 ans habitant près des lieux de l'accident, cité par l'agence italienne AGI. «J'ai ouvert la fenêtre et comme dans les films, j'ai vu une grande colonne de fumée s'élever, et j'ai appelé les secours».

Le Pilatus PC-12 est un avion d'affaires monomoteur à turbopropulseur, qui peut également être utilisé comme cargo ou pour le transport de neuf passagers maximum. L'agence nationale de la sécurité aérienne a ouvert une enquête.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Julien le 03.10.2021 16:17 Report dénoncer ce commentaire

    Le Pilatus n'est absolument pas un avion de tourisme, mais un avion d'affaires. Après, chacun brode son histoire...

  • Le Réaliste le 03.10.2021 16:53 Report dénoncer ce commentaire

    Un PC12 un avion de tourisme, les journalistes feraient mieux de se renseigner correctement avant de publier n'importe quoi!!!!!!

  • anne le 03.10.2021 17:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    avant de commenter il vaut mieux lire l article.Il est bien indiqué que c est un avion d affaires.Ces avions peuvent transporter jusqu à 9 passagers...

Les derniers commentaires

  • DIGOS le 03.10.2021 19:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Va savoir si ce pilote avait une licence de piloter??

  • leo le 03.10.2021 18:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Encore des vaccinés

  • AFC le 03.10.2021 18:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    pilote romain?

    • Peace & Love le 03.10.2021 19:26 Report dénoncer ce commentaire

      Non, Roumain. L'origine du pilote n'a rien à voir avec ce grave accident.

  • anne le 03.10.2021 17:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    avant de commenter il vaut mieux lire l article.Il est bien indiqué que c est un avion d affaires.Ces avions peuvent transporter jusqu à 9 passagers...

  • dulux le 03.10.2021 17:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    c'est un peu ridicule comme scénario, on sera toujours a volé au dessus, comm si c'était des chutes a la verticale ???

    • Henri le 04.10.2021 09:14 Report dénoncer ce commentaire

      Drôle d'assemblement de mots .........

    • g raison le 04.10.2021 10:14 Report dénoncer ce commentaire

      Avec des sous-marins, le danger viendrait d'en-dessous...