Binge-Drinking

30 décembre 2010 13:14; Act: 31.12.2010 10:54 Print

Se beurrer la gueule jusqu'à la défonce

LUXEMBOURG - La Saint-Sylvestre, c’est la fête, les feux d’artifice, et pour beaucoup de jeunes l’occasion d’un apéro-géant qui se termine souvent aux urgences pour les plus excessifs.

storybild

En 2005 et 2006 48% des jeunes Luxembourgeois âgés de 11 à 15 ans reconnaissaient boire de l’alcool depuis l’âge de 13 ans, ou même avoir commencé avant. (photo: dpa)

Sur ce sujet
Une faute?

Le Binge-Drinking, phénomène qui inquiète dans les pays nordiques comme la Scandinavie, l’Angleterre et l’Allemagne progresse aussi au Luxembourg. L’essentiel Online s’est entretenu avec Silke Christmann, directrice au ministère luxembourgeois de la Santé de la division de la médecine préventive.

Sondage
Quel comportement vis-à-vis de l'alcool comptez-vous adopter le soir du 31?

48% des jeunes Luxembourgeois boivent de l'alcool

«Dans le cadre d’une étude menée par l’Organisation Mondiale de la Santé en 2005 et 2006, 48% des jeunes Luxembourgeois âgés de 11 à 15 ans reconnaissaient boire de l’alcool depuis l’âge de 13 ans, ou même avoir commencé avant». Les chiffres présentés par le ministère de la Santé sur demande de L’essentiel Online commencent à dater et elle est la première à le regretter: «Il n’existe actuellement pas d’études spécifiques du phénomène Binge-Drinking au Luxembourg.»

Les filles rattrapent les garçons

Il y a cinq ans, 6% des jeunes filles luxembourgeoises de 13 ans et 9% des garçons du même âge indiquaient boire de l’alcool au moins une fois par semaine. Chez les adolescents âgés de 15 ans, ce chiffre grimpe à 19% pour les filles et monte jusqu’à 30% pour les garçons. En 2010, Silke Christmann constate une évolution inquiétante: «Si le Binge-Drinking est plus répandu chez les garçons, on constate au fil des ans une nette progression chez les filles.» En Allemagne, la courbe de progression des filles est même plus aigüe que chez les garçons. «Il faut partir du principe que cette tendance s’applique également au Grand-Duché», prévient la représentante du ministère.

Les adultes également concernés

Face au phénomène plusieurs campagnes de sensibilisation ont déjà été lancées au Luxembourg, notamment dans les milieux scolaires comme par exemple «ExtratourSucht Letzebuerg» ou «Keen Alkohol enner 16 Joer- Mir halen eis drunn» qui visent à responsabiliser les jeunes adolescents.

Mais Silke Christmann avertit qu’il ne faut pas limiter la problématisation de l’alcool aux jeunes: «la dépendance à l’alcool est une maladie qui concerne toutes les couches de la population, jeunes, adultes, riches et pauvres: 5% de la population masculine luxembourgeoise est alcoolique, contre 1% des femmes.»

cm/L’essentiel Online

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • David le 30.12.2010 15:29 Report dénoncer ce commentaire

    A qui donner la faute !! a ceux qui ne respecte pas lage de vente de different produit pas tous mais la plupart oui

  • LouLou le 31.12.2010 15:17 Report dénoncer ce commentaire

    5% de la population masculine luxembourgeoise est alcoolique Ce qui signifique que 1 monsieur sur 20 que l'on croise dans la rue est alcoolique! Ca va je pensait que c'était plus, hips!

  • Emma le 30.12.2010 15:33 Report dénoncer ce commentaire

    je m'apelle jaime bofferding et je ne suis jamais satisfait....je dois râler sur tout et rien.... Penses à une bonne résolution pour 2011....voir le bon côté des choses par exemple....voir le verre à moitié plein au lieu de à moitié vide...c'est le cas de le dire...

Les derniers commentaires

  • LouLou le 31.12.2010 15:17 Report dénoncer ce commentaire

    5% de la population masculine luxembourgeoise est alcoolique Ce qui signifique que 1 monsieur sur 20 que l'on croise dans la rue est alcoolique! Ca va je pensait que c'était plus, hips!

    • ano le 01.01.2011 17:42 Report dénoncer ce commentaire

      Les femmes, quelle statistique ? 10%, 20%...............

  • OTTO. Raymomd le 30.12.2010 19:24 Report dénoncer ce commentaire

    Plus fumer,plus boire et travailler jusqu'à 67 ?merci Europe,merci Luxembourg!!!

  • Marco le 30.12.2010 17:54 Report dénoncer ce commentaire

    Honte aux parents, aux établissements scolaires et à la justice. Mais honte aussi à ces jeunes trop gâtés qui ont trop d'argent dans leurs poches. J'ai pitié pour ces gens et j'accuse directement les parents d'être tout, sauf des parents !

  • Emma le 30.12.2010 15:33 Report dénoncer ce commentaire

    je m'apelle jaime bofferding et je ne suis jamais satisfait....je dois râler sur tout et rien.... Penses à une bonne résolution pour 2011....voir le bon côté des choses par exemple....voir le verre à moitié plein au lieu de à moitié vide...c'est le cas de le dire...

  • David le 30.12.2010 15:29 Report dénoncer ce commentaire

    A qui donner la faute !! a ceux qui ne respecte pas lage de vente de different produit pas tous mais la plupart oui