Polémique en Belgique

27 octobre 2014 08:53; Act: 27.10.2014 11:37 Print

Exclu de son parti pour des propos négationnistes

Un échevin flamand a été répudié du Centre démocrate humaniste (CDH), dimanche, après avoir reconnu avoir posté un message niant l'existence des chambres à gaz sur sa page Facebook.

storybild

Thierry Van De Plas a reconnu avoir publié le message polémique sur Facebook, mais évoque une «conversation privée». (photo: dr)

Une faute?

«Les chambres à gaz, c’est du bidon!». La conclusion du message posté par Thierry Van De Plas, échevin des Travaux et des Sports de la commune flamande de Crainhem n'est pas passé inaperçu. À tel point que son auteur a été exclu du CDH, dimanche soir. «Nous sommes horrifiés par l’extrême gravité de ces propos», ont indiqué les responsables du parti humaniste belge, dans un communiqué. De son côté, le principal intéressé reconnaît les faits, mais évoque une simple blague entre amis. «Rien de ce que j’ai écrit n’est vrai (…) J’ai déconné dans le cadre d’une conversation privée. C’était une réaction à chaud».

L'intégralité du message de l'échevin semblait moins jovial, puisque Thierry Van De Plas assurait avoir «investigué dessus, je me suis littéralement plongé dedans, j'ai été consulter (sic) des archives à Auschwitz, j'ai rencontré un juif ancien déporté, j'en (ai) parlé avec des historiens de musées (sic) de la Déportation, j'en ai parlé avec un ancien résistant devenu révisionniste, j'ai lu un tas de trucs (sic). J'ai été chercher (sic) des bouquins, j'ai rencontré Faurisson (NDLR: un historien négationniste) et ma conclusion est la même qu'Olivier Mathieu (NDLR: un négationniste condamné à Bruxelles en 1991): Les chambres à gaz, c'est du bidon».

Alerté par la Ligue belge contre l’antisémitisme, le CDH a donc pris les conséquences en retirant Thierry Van De Plas de la liste de ses membres et demande à ce qu'il perde son poste d'échevin.

(L'essentiel)