Méditerranée

27 octobre 2020 12:44; Act: 27.10.2020 13:29 Print

230 000 tonnes de plastique jetées par an

L'UICN tire la sonnette d’alarme: si rien n’est fait, la pollution due au plastique pourrait doubler en Méditerranée lors des vingt prochaines années.

storybild

«La pollution plastique est source de dommages à long terme aux écosystèmes terrestres et marins et à la biodiversité», indique l’UICN. (photo: AFP/Jewel Samad)

Sur ce sujet
Une faute?

Près de 230 000 tonnes de déchets plastiques finissent chaque année dans la Méditerranée. Ce chiffre pourrait doubler d’ici 2040 sans mesures «ambitieuses», a averti mardi l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN).

L’Égypte, avec 74 000 tonnes déversées par an, l’Italie (34 000 tonnes/an) et la Turquie (24 000 tonnes/an) sont les pays qui rejettent le plus de plastique dans la Méditerranée, selon un nouveau rapport de l'organisation basée à Gland (VD). En quantité par habitant, le Monténégro (8 kilos par personne et par an), la Bosnie-Herzégovine et la Macédoine du nord (3) arrivent en tête.

Interdiction des sacs plastique

Au total, «environ 229 000 tonnes de déchets plastiques sont déversées chaque année dans la mer Méditerranée – l’équivalent de plus de 500 conteneurs d’expédition par jour», a indiqué l'UICN. Le communiqué pointe la mauvaise gestion des déchets comme responsable de 94% du plastique se retrouvant dans la mer. «Sans intervention significative, cette pollution ne va cesser de s’aggraver jusqu’à doubler et atteindre 500 000 tonnes d’ici à 2040», estime l'organisation. Il faut des «mesures ambitieuses au-delà des engagements actuels» des pays.

«La pollution plastique est source de dommages à long terme aux écosystèmes terrestres et marins et à la biodiversité», notamment pour «les animaux marins qui peuvent se retrouver coincés ou avaler des déchets plastiques et finir par mourir d’épuisement et de faim», a rappelé Minna Epps, directrice du Programme marin et polaire de l’UICN.

Selon ce rapport, une meilleure gestion des déchets dans les 100 villes les plus polluantes pourrait réduire le rejet de plastique dans la Méditerranée de 50 000 tonnes par an. L’interdiction notamment de certains produits tels que les sacs en plastique permettrait d'éviter le rejet de 50 000 autres tonnes de déchets.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • ouboudou le 27.10.2020 13:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bah, 3 pays responsables de plus de 50% donc on sait ou il faut taper pour bien réduire

  • platane le 27.10.2020 12:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    J’ai vraiment honte !!!! C’est impensable en 2020 avec tout ce que l’on sait !!! Inacceptable il faut sévir sérieusement

  • Tout en carton le 27.10.2020 14:55 Report dénoncer ce commentaire

    Même pas étonné par le trio de tête... Que des vainqueurs.

Les derniers commentaires

  • TontonBebersky d'URSS/Russie le 28.10.2020 00:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est triste pour la nature mais c'est bien pour pays comme nous vivant seulement de gaz et pétrole, car pour refaire tout ce plastique, il leur faut acheter plus de pétrole !

  • jjf le 27.10.2020 23:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vraiment il faut faire qch. pour y remédier. En dehors de la pollution je me demande si ces volumes ne rehaussent pas le niveau des mers.

  • Unicorn le 27.10.2020 15:53 Report dénoncer ce commentaire

    Je ne comprends pas, c'est encore autorisé ? Sacrés italiens, après ils viennent nous raconter la docle vita, la cuisine italienne, la longévité de leurs zones bleues, toujours le meilleur et le pire!

  • luxo le 27.10.2020 15:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Effectivement plus on est riche , plus on est sale.

  • luxo le 27.10.2020 15:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Comme si un luxembourgeois ne jetait pas plus de plastique qu’un habitants du Monténégro ! C’est facile de critiquer les pauvres des autres pays, mais que faisons nous pour les aider? Qui n’ a jamais vu un masque sur un trottoir ou une bouteille en plastique au sol chez nous?