Justice

02 juillet 2012 17:37; Act: 02.07.2012 17:57 Print

GSK payera une amende très salée

GlaxoSmithKline (GSK) payera une amende de 3 milliards de dollars pour mettre fin à des poursuites liées à la promotion illégale de médicaments.

storybild

Le laboratoire britannique était accusé d'avoir fait la promotion illégale de certains médicaments, de ne pas avoir dévoilé certaines données liées à la sûreté (des médicaments) et d'avoir fait de fausses déclarations sur les prix. (photo: AFP)

  • par e-mail

Le laboratoire britannique GlaxoSmithKline était accusé d'avoir fait la «promotion illégale de certains médicaments, de ne pas avoir dévoilé certaines données liées à la sûreté (des médicaments) et d'avoir fait de fausses déclarations sur les prix», a indiqué lundi le département américain de la Justice dans un communiqué.

«Il s'agit du plus gros accord à l'amiable d'un groupe de santé dans l'histoire des États-Unis et du plus gros versement par un groupe pharmaceutique», a commenté le ministère. «Cet accord est le résultat de négociations qui ont mené à un accord de principe en novembre 2011. GSK fera des paiements qui totaliseront 3 milliards de dollars et qui sont couverts par les provisions existantes et seront financés par des réserves de liquidités existantes», a commenté le géant pharmaceutique dans un communiqué.

L'accord porte aussi sur une enquête du ministère de la Justice

L'accord est conclu non seulement avec le gouvernement fédéral mais avec plusieurs États américains et le district de Columbia (nom officiel de la capitale Washington). «Il met fin à toutes les poursuites pénales et civiles liées à une enquête engagée par le procureur de l'État du Colorado en 2004 et reprise en main plus tard par le procureur du Massachusetts sur les pratiques commerciales du groupe liées à neuf produits», détaille GSK.

L'accord porte aussi sur une enquête du ministère de la Justice sur des déclarations de prix frauduleuses liées au programme américain fédéral d'assurance-maladie pour certaines populations âgées ou à faibles revenus (Medicaid), ainsi que sur le marketing et les déclarations réglementaires liées au médicament Avandia contre le diabète, ajoute GSK.

(L'essentiel Online/AFP)