En Indonésie

03 avril 2018 12:32; Act: 03.04.2018 14:06 Print

Ils tuent et mangent des ours d'une espèce rare

Des braconniers indonésiens ont été arrêtés pour avoir tué et mangé des ours malais.

storybild

Les braconniers ont été arrêtés, sur l'île de Sumatra, en Indonésie. (photo: AFP/Wahyudi)

Sur ce sujet

Des Indonésiens ont été arrêtés après que la police a reçu une vidéo les montrant en train de tuer et de manger des ours malais, une espèce considérée comme vulnérable, ont annoncé les autorités mardi.

Les quatre suspects, qui habitent l'île de Sumatra, ont été inculpés conformément à la législation sur la protection de l'environnement. Ils risquent cinq ans de prison et 100 millions de roupies d'amende (5 800 euros).

Tués puis écorchés

Les ours malais sont les plus petits des ours et sont considérés comme une espèce vulnérable par l'Union internationale pour la conservation de la nature (IUCN). On les trouve dans les forêts tropicales et les marais d'Asie du Sud-Est. Leur population décroit en Indonésie à cause de la déforestation rapide qui provoque la perte de leur habitat.

Les braconniers avaient capturé les quatre ours à l'aide de pièges avant de les tuer en les frappant à la tête ou par arme à feu, a déclaré Christan Rony, chef de la police locale. Puis, ils les ont écorchés avant de faire cuire la viande.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Walter J. Palmer le 03.04.2018 13:11 Report dénoncer ce commentaire

    Au moins c'était pour les manger et non uniquement pour le plaisir ou pour juste vendre leur fourrure, leurs dents ou je ne sais pas quoi encore.

  • observateur le 03.04.2018 13:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    il y a une différence entre tuer pour vivre et tuer pour revendre

  • torolkozo le 03.04.2018 13:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est absolument macabre ces braconniers devraient avoir honte d'eux indépendamment de la peine qu'ils encourent bien sûr!

Les derniers commentaires

  • Dario le 04.04.2018 10:31 Report dénoncer ce commentaire

    Tiens donc, le gouvernement indonésien se fait champion pour la protection des animaux en voie de disparition? Faut il lui donner une médaille? Que dire quand il n'entreprend absolument rien, contre le déboisement de la patrie des Orangs Outan pour y planter des palmes pour l'huile? Ce n'est pas 1 km carré, non c'en sont des centaines! Les Orang Outans sont tués à la machette par ces planteurs et que fait le gouvernement? Oui il a déclaré certaines régions zone protégée, mais c'est le WWF qui s'en occupe. Tout de suite un stop ferme au déboisement, ou alors le gouvernement n'est pas crédible!

  • MiamMiam le 04.04.2018 10:10 Report dénoncer ce commentaire

    Dommage qu'ils ne m'ont pas invité! MMMM La viande d'ours, surtout les cuisses!

  • ..!!.. le 04.04.2018 09:38 Report dénoncer ce commentaire

    J'aimerais bien savoir quel ^goût a un ours

  • mimi le 03.04.2018 21:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @gucci. Merci c est exactement ça. On s intéresse plutôt à une espèce en voie de disparition plutôt qu aux personnes qui ont vraiment faim.

  • Job le 03.04.2018 17:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mais ne jugez pas ces cultures différentes enfin!