Étude au Luxembourg

19 octobre 2010 11:00; Act: 19.10.2010 19:38 Print

La cigarette n'a plus la cote chez les jeunes

LUXEMBOURG - Selon l'étude publiée mardi par la Fondation luxembourgeoise contre le cancer, fumer n'est plus très tendance chez les adolescents.

  • par e-mail
Sur ce sujet

Fumer semble être devenu un phénomène de moins en moins apprécié chez les adolescents. Voici en résumé les conclusions de l'étude menée auprès de 807 adolescents, de 11 à 18 ans, par l'institut TNS-Ilres pour le compte de la Fondation luxembourgeoise contre le cancer.

L'étude démontre que le pourcentage d'adolescents fumeurs a baissé dans tous les âges, pour atteindre 9% chez les 11-18 ans. Un chiffre en forte baisse par rapport à la dernière étude sur la question. En 1998, 19% d’entre eux déclaraient ainsi fumer régulièrement. Autre baisse notable, celle de l'âge moyen auquel les adolescents tentent leur première expérience avec le tabac: 13,9 ans en 2010, contre 12,8 ans douze ans auparavant. Enfin, la somme mensuelle moyenne consacrée au tabac atteint 42,40 euros. Une somme importante qui doit cependant être mise en relation avec le fait que l'argent de poche moyen des adolescents luxembourgeois a doublé entre 1998 et 2010.

Pour la première fois, les filles sont plus nombreuses à fumer que les garçons. 10% des adolescentes âgées entre 11-18 ans déclarent ainsi fumer, contre 8% chez leurs homologues masculins. Suivant la tendance observée auprès des catégories d'âges supérieures, les jeunes se déclarent à 60% gênés par la fumée des autres et vont même plus loin. 72% d'entre eux se disent favorables à une interdiction de fumer dans les bars et cafés du pays.

Toutefois, malgré ces résultats positifs pour les leaders de la lutte anti-tabac, le combat n'est pas pour autant gagné. En effet, l'étude démontre que si la cigarette classique n'a plus la cote, le tabac sous d'autre forme séduit les adolescents. Ainsi, la moitié des 17-18 ans déclarent avoir déjà essayé la chicha. Un taux élevé qui fait de ce produit le deuxième moyen de consommation de tabac au Grand-Duché.

Jmh/L'essentiel Online avec jw

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • Barbare le 19.10.2010 18:19 Report dénoncer ce commentaire

    Arrêtez de fumer. Pendant 24 hrs par jour vous serez tenté,soyez fort et résistez à la tentation. Ceci va durer deux ou trois mois puis vous céderez et vous en serez malade, mais vraiment malade au point qu'après vous aurez le dégoût d'en rallumer une. Peu à peu l'envie passera et si elle revient le dégoût reviendra en même temps. Après environ 18 mois il n'y aura plus d'envie. Bonne chance!

  • Anonym le 19.10.2010 11:47 Report dénoncer ce commentaire

    Bonne nouvelle ;-) Les jeunes : évitez cette cochonnerie qui vous tue et qui fait partir votre pognon en fumée... Je suis fumeur et je n'en suis pas fier... Pour arrêter, c'est une autre histoire :-(

  • Pascal le 19.10.2010 15:41 Report dénoncer ce commentaire

    Ont leurs fait dire ce que l'on veut au chiffres regardé dans la rue autour de vous et vous verez que le nombre des ados qui fument n'à pas baissé. Il est vrais que dans ce pays il peuvent ce droguer comme ils veulent alors exemple la fixestuff du grand n'iomporte quoi.

Les derniers commentaires

  • Barbare le 19.10.2010 18:19 Report dénoncer ce commentaire

    Arrêtez de fumer. Pendant 24 hrs par jour vous serez tenté,soyez fort et résistez à la tentation. Ceci va durer deux ou trois mois puis vous céderez et vous en serez malade, mais vraiment malade au point qu'après vous aurez le dégoût d'en rallumer une. Peu à peu l'envie passera et si elle revient le dégoût reviendra en même temps. Après environ 18 mois il n'y aura plus d'envie. Bonne chance!

  • Pascal le 19.10.2010 15:41 Report dénoncer ce commentaire

    Ont leurs fait dire ce que l'on veut au chiffres regardé dans la rue autour de vous et vous verez que le nombre des ados qui fument n'à pas baissé. Il est vrais que dans ce pays il peuvent ce droguer comme ils veulent alors exemple la fixestuff du grand n'iomporte quoi.

  • Anonym le 19.10.2010 11:47 Report dénoncer ce commentaire

    Bonne nouvelle ;-) Les jeunes : évitez cette cochonnerie qui vous tue et qui fait partir votre pognon en fumée... Je suis fumeur et je n'en suis pas fier... Pour arrêter, c'est une autre histoire :-(