Vol MH370

31 juillet 2015 09:37; Act: 31.07.2015 14:43 Print

Les débris n'aideront pas à localiser l'avion

Les autorités australiennes ont prévenu vendredi que même la découverte des débris retrouvés à La Réunion ne résoudrait pas le mystère de la disparition du Boeing 777 de Malaisia Airlines.

storybild

Le morceau d'avion retrouvé mercredi sur l'île de La Réunion a été transféré en France, près de Toulouse. Il est examiné par une antenne de la Direction générale de l'armement (DGA) spécialisée dans les techniques aéronautiques. (photo: Reuters/Stringer/france)

Sur ce sujet
Une faute?

Le fragment d'aile d'avion long de 2 mètres retrouvé mercredi sur une plage de la côte orientale de l'île est «du même type» que ceux des Boeing 777, selon des sources concordantes. Le vice-Premier ministre australien, Warren Truss, a reconnu que ce débris «pourrait être une pièce matérielle très importante», tout en estimant qu'il était «presque impossible» de retrouver l'épave principale, à partir de cet élément.

Seize mois après la disparition du vol MH370, «les caprices des courants rendent une modélisation inversée presque impossible», a affirmé Warren Truss au cours d'une conférence de presse. «Je ne crois donc pas que cela nous aide beaucoup à localiser l'avion», a ajouté M. Truss, qui est également ministre des Transports. Il avait cependant déclaré un peu plus tôt que la découverte de ces débris confortait les autorités australiennes dans leur conviction que les recherches menées depuis plusieurs mois sous leur direction dans le sud de l'océan Indien, à 4 000 kilomètres de La Réunion, ciblaient «le bon endroit».

«La confirmation que les fragments d'avion découverts à La Réunion sont bien ceux du MH370 renforcerait plutôt l'idée que nous sommes au bon endroit», avait-il dit. Aucune trace du MH370 n'a été retrouvée depuis le 8 mars 2014, en dépit des intenses recherches dirigées par l'Australie dans le sud de l'océan Indien, où des satellites ont "accroché" pour la dernière fois les systèmes de communication de l'appareil. Les spéculations demeurent principalement concentrées autour d'une défaillance mécanique ou structurelle, ou un acte terroriste, mais rien n'est jusqu'alors venu étayer l'un ou l'autre scénario et le mystère autour de ce drame a alimenté une kyrielle de théories complotistes.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • alain gerard le 31.07.2015 15:31 Report dénoncer ce commentaire

    on va bientôt trouver un sac avec un passeport tout neuf

Les derniers commentaires

  • alain gerard le 31.07.2015 15:31 Report dénoncer ce commentaire

    on va bientôt trouver un sac avec un passeport tout neuf