Nouvel accord

30 juin 2015 08:57; Act: 30.06.2015 11:57 Print

Les jours du roaming semblent comptés

Le Parlement européen et les chefs de gouvernement ont trouvé un accord sur la fin des frais d’itinérance sur les mobiles, qui disparaîtraient en 2017.

storybild

op Däitsch
Sur ce sujet

La date du 15 juin 2017 semble cette fois être la bonne. Le roaming devrait enfin s’arrêter au sein de l’Union européenne, après plusieurs années de négociations et reports. Les représentants des chefs de gouvernement et du Parlement européen se sont entendus sur le sujet mardi matin, après des palabres qui ont duré une douzaine d’heures, a indiqué la présidence lettone du Conseil de l’UE.

Les opérateurs ont cependant négocié des arrangements. Ils pourront tout de même faire payer des frais s’ils constatent qu’un utilisateur téléphone, envoie des SMS ou surfe sur Internet trop fréquemment en dehors des frontières. La fin du roaming ne doit concerner que les personnes en voyage. «Près de deux ans après que la Commission européenne a mis sur la table sa proposition visant à créer un marché unique des télécommunications, un accord a été conclu avec le Parlement européen et le Conseil», s'est félicitée la Commission dans un communiqué.

Le texte doit encore être approuvé

Une étape intermédiaire est prévue le 30 avril 2016, avec une nouvelle baisse des frais d’itinérance. Ils devraient s’établir à cinq centimes par minute (aujourd’hui 19 centimes pour un appel sortant, cinq pour un entrant), à deux centimes maximum par SMS (contre six actuellement) et à cinq centimes par mégabyte de donnée (au lieu de 20).

En matière de neutralité du net, les fournisseurs d'accès ne pourront pas bloquer ou ralentir certains contenus ou applications, sauf dans un certain nombre d'exceptions, notamment pour empêcher des cyber-attaques. Mais ils pourront toujours proposer à leurs clients des conditions de trafic privilégiées, dès lors que, globalement, une qualité d'accès à Internet satisfaisante sera assurée pour l'ensemble des usagers, une disposition ouvrant la voie à ce que certains dénoncent comme un «Internet à plusieurs vitesses». Le texte doit maintenant être officiellement approuvé par le Parlement européen et le Conseil.

(L'essentiel avec DPA)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • JeanMert le 30.06.2015 09:58 Report dénoncer ce commentaire

    Ne m’appeler plus Roaming mais Entubing Faut pas toucher aux opérataxeurs

  • frontaliers le 30.06.2015 09:08 Report dénoncer ce commentaire

    On l'a dans le baba sans avoir aucune quantification de ce que le mot "trop" représente, je ne vois pas comment vivre les franchissement journaliers de frontière... encore une décision "check the box"

  • Alain le 01.07.2015 07:32 Report dénoncer ce commentaire

    Du moment que les opérateurs et politiques refusent toujours de lever totalement le roaming, Une action de groupe contre eux lorsque près des frontières on bascule sur des réseaux étrangers alors que nous sommes toujours dans nos pays serait nécessaire. Je pense que Français, allemand, luxembourgeois et belge subissent le même problème.

Les derniers commentaires

  • Stop roaming le 01.07.2015 07:53 Report dénoncer ce commentaire

    signez la pétition sur le site de la chambre des députés

  • Alain le 01.07.2015 07:32 Report dénoncer ce commentaire

    Du moment que les opérateurs et politiques refusent toujours de lever totalement le roaming, Une action de groupe contre eux lorsque près des frontières on bascule sur des réseaux étrangers alors que nous sommes toujours dans nos pays serait nécessaire. Je pense que Français, allemand, luxembourgeois et belge subissent le même problème.

    • stoproaming le 01.07.2015 21:22 Report dénoncer ce commentaire

      signer notre pétition! sur le site de la chambre des députés

  • Asimov1973 le 01.07.2015 05:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    si envoyer un mail a Tokio ou a Metz ça coute la meme chose, pourquoi alors appliquer des tarif differents aux appels, etant donné que la voix est depuis des années envoyé en format numerique sur la meme infrastructure utilisé par l'internet? C'est du scam et qui appelle "accros" les personnes qui voient voir la technologie progresser, je reponds que pour moi "accros" c'est les personnes qui bouvent 15 humpen par jour en croyant que c'est tout a fait normal.

  • Marie le 30.06.2015 22:55 Report dénoncer ce commentaire

    Ils trouveront juste un autre moyen de vous prendre vos thunes. Après tout ils ont bien réussi à convaincre tous les bons à rien qu'ils avaient besoin d'un smartphone et d'un abo 3g.

  • TramO le 30.06.2015 21:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ça ne concerne que les personnes en voyage, donc ici aux frontières c'est encore une belle carotte qu'on nous met !! Les inégalités ont encore de belles années avec l'UE !