Afrique du Sud

28 janvier 2013 16:51; Act: 28.01.2013 18:57 Print

Les rois coûtent bonbon au contribuable

Les dix rois et quelque 6000 chefs traditionnels que compte l'Afrique du Sud ont coûté plus de 650 millions de rands (55 millions d'euros) au contribuable l'an dernier.

storybild

Le roi zoulou Goodwill Zwelethini coûte 5 millions d'euros à ses contribuables. (AFP)

  • par e-mail

La somme concerne les salaires et avantages des dix rois, 829 chefs traditionnels importants et 5311 petits chefs reconnus et salariés par la République sud-africaine. Chaque roi gagne 927 000 rands (près de 80 000 euros) par an, ce à quoi les provinces peuvent ajouter des avantages, a rapporté lundi le quotidien Beeld.

Le roi des Zoulous Goodwill Zwelethini a ainsi reçu un bonus de 59 millions de rands (5 millions d'euros) de sa province du KwaZulu-Natal (est), qui lui a en outre bâti un palais de 18 millions de rands (1,5 million d'euros) pour la plus jeune de ses six épouses. Le monarque zoulou, âgé de 64 ans, a 27 enfants. D'autres provinces offrent à leurs rois de grosses voitures allemandes, leur assurent une couverture maladie ou leur paient des femmes de ménage.

Grandes inégalités

Les chefs traditionnels ne jouent qu'un rôle réduit dans les affaires publiques du pays, quand bien même une assemblée consultative les représente. Mais certains d'entre eux sont actifs en politique. Le petit-fils de l'icône de la lutte anti-apartheid Nelson Mandela, Mandla Mandela, qui est un chef de clan thembu - une tribu des Xhosas -, est ainsi député du Congrès national africain (ANC) à l'Assemblée nationale sud-africaine.

L'Afrique du Sud est l'une des sociétés les plus inégalitaires du monde. Plus de la moitié de ses 52 millions d'habitants vivent en dessous du seuil de pauvreté, selon les chiffres officiels.

(L'essentiel Online/ ats)