En Italie

10 novembre 2017 07:39; Act: 10.11.2017 11:38 Print

Un Disneyland pour gastronomes va ouvrir

Un parc à thème destiné à célébrer la culture gastronomique italienne ouvre la semaine prochaine, près de Bologne, avec l'ambition d'attirer six millions de visiteurs par an.

storybild

Le parc veut célébrer le savoir-faire fermier et culinaire qui se cache derrière de nombreux produits gastronomiques italiens. (photo: AFP/Vincenzo Pinto)

  • par e-mail
Sur ce sujet

Un immense parc à thème destiné à célébrer la culture gastronomique italienne, de la ferme jusqu'à l'assiette, ouvre la semaine prochaine près de Bologne avec l'ambition d'attirer six millions de visiteurs par an. Qualifié de Disneyland pour gastronomes, Fico-Eataly World a été imaginé par Oscar Farinetti, l'entrepreneur italien à l'origine de Eataly, la chaîne italienne de magasins alimentaires haut de gamme qui a conquis les papilles depuis la péninsule jusqu'à New York, Dubai et la Chine.

S'étendant sur 10 hectares, le parc, qui se veut à la fois centre de conférences et attraction touristique, sera géré par un partenariat entre Eataly et le groupe de distribution italien Coop. Il a été aussi financé par un consortium d'investisseurs privés et de collectivités locales autour de Bologne, une ville célèbre pour sa cuisine mais souvent délaissée par les touristes.

De la photographie alimentaire à la fabrication des glaces

Fico, le nom du parc, est l'acronyme de Fabbrica Italiana Contadina (usine italienne paysanne). C'est aussi le nom italien de la figue et un terme familier pour dire «cool». Ce double sens est aussi en accord avec la vision de M. Farinetti d'un parc qui permettra aux visiteurs de participer à des ateliers sur des sujets allant de la photographie alimentaire à la fabrication des glaces, en passant par les bases de la chasse à la truffe.

Le parc veut aussi célébrer le savoir-faire fermier et culinaire qui se cache derrière de nombreux produits gastronomiques italiens, et la biodiversité d'un pays qui s'étend des îles méditerranéennes en face de l'Afrique jusqu'aux sommets enneigés des Alpes.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Stella le 10.11.2017 09:46 Report dénoncer ce commentaire

    Quid de la photo avec des sushis??! ça fait pas très gastronomie italienne :-/

Les derniers commentaires

  • Stella le 10.11.2017 09:46 Report dénoncer ce commentaire

    Quid de la photo avec des sushis??! ça fait pas très gastronomie italienne :-/