En Allemagne

04 décembre 2017 13:51; Act: 04.12.2017 14:46 Print

Une expo honore un tueur du Bataclan: «Une injure»

Une installation artistique baptisée «Le musée des martyrs» met à l'honneur à Berlin des personnes «mortes pour leurs convictions», dont des terroristes. Indignation générale.

  • par e-mail
Sur ce sujet

Malaise et colère sur les réseaux sociaux. À Berlin s'est ouverte le 29 novembre une exposition baptisée «Le musée des martyrs». Créée par deux Danois et installée à la Maison des artistes de Béthanie, cette installation artistique met à l'honneur des personnes «mortes pour leurs convictions». Ainsi, l'on retrouve des portraits de grandes figures comme Socrate, Martin Luther King, Jeanne d'Arc, ou encore... Ismaël Omar Mostefaï, l'un des trois terroristes du Bataclan. Les artistes danois ont également choisi de mettre en avant l’Égyptien Mohammed Atta, chef du commando des attentats du 11 septembre, et les frères el-Bakraoui, qui se sont fait exploser après avoir participé aux attentats de Bruxelles en mars 2016.

Révélée par Bild, l'information a provoqué un torrent de réactions scandalisées. L'ambassade de France en Allemagne a fait part de sa consternation: «Un tel parti pris est profondément choquant. Tout en rappelant notre attachement à la liberté de la création artistique, nous dénonçons la confusion ainsi faite entre martyre et terrorisme», a déclaré une source au Parisien. L'association Life for Paris, qui soutient les victimes des attentats du 13 novembre 2015, parle d'une «provocation haineuse et intolérable».

«On a toujours soutenu la création artistique, comme thérapie notamment. Mais là, on est révulsés», a réagi l'association, qui a demandé que la photo de Mostefaï soit immédiatement retirée. Sur Twitter, le souverainiste Nicolas Dupont-Aignan a fait part de sa colère, tout comme le député LR, Eric Ciotti. En Allemagne, un cadre de l'AfD, parti d'extrême droite, a annoncé qu'il porterait plainte contre les créateurs de l'installation artistique.

Alain Jakubowicz, ancien président de la Ligue contre le racisme et l'antisémitisme, estime qu'on atteint là les limites de la liberté artistique. «L'art a bon dos et je soupçonne des arrière-pensées politiques. Les artistes devraient aussi penser à être responsables. Cette idée de labelliser comme martyrs les terroristes du Bataclan est insupportable», analyse-t-il.

Responsable de l'association Nordwind qui a installé l'exposition, Ricarda Ciontos a tenté de calmer le jeu: «Les artistes ont cherché à élargir le concept du martyr», a-t-elle expliqué, ajoutant qu'ils souhaitaient présenter des personnalités au-delà de tout jugement de valeur. Le Figaro relève qu'une expo similaire avait déjà fait polémique en 2016 au Danemark.

(L'essentiel/joc)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Egaalwaat le 04.12.2017 15:56 Report dénoncer ce commentaire

    Désolé mais il y a aussi des limites pour des artistes à ne pas franchir et cela est une des limites!

  • Nomi le 04.12.2017 15:47 Report dénoncer ce commentaire

    Mélanger le terrorisme à de l'art ??????

  • Colère le 04.12.2017 16:49 Report dénoncer ce commentaire

    Les initiateurs de cette expo n’ont honte de rien. Une pensée pour les parents des victimes ne leur vient même pas à l’idée ...

Les derniers commentaires

  • Anti footix le 05.12.2017 05:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et le respect pour les personnes victimes de ces terroristes ?

  • NDR Lux le 04.12.2017 23:36 Report dénoncer ce commentaire

    Faire l'apologie du crime, ce n'est pas condamnable en Allemagne ou au Danemark ? Dans ce cas, il faut appliquer la Loi sans sursis et sans pitié. Apparemment , ces minables en mal de célébrité n'en sont pas à leur coup d'essai. Que la Justice soit rendue si possible, et que sa décision soit assortie d'une interdiction d'exposer pour ces pseudo-artistes pendant plusieurs années.

  • Le Cerbère. le 04.12.2017 22:52 Report dénoncer ce commentaire

    Futé les deux danois en provoquant le scandale ils font parler d'eux et font le buzz, et je suppose que c'est tout ce qui les intéresse!...

  • lea le 04.12.2017 21:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est une honte ..... Je pense a tous les parents des victimes du terrorisme voir ça !!!! Doivent les choqués !!! Aucun respect pour ces familles !!!

  • sab le 04.12.2017 19:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Voilà où mène le laisser faire. Laissons-les faire.....