Après les attentats de Paris

22 novembre 2015 12:25; Act: 22.11.2015 15:58 Print

«Vague d’effroi au sein des salariés du Grand-​​Duché»

LUXEMBOURG - Les attentats «représentent un facteur de stress réel», souligne l'organisme indépendant de Sécurité et Santé au Travail, qui propose une «écoute» dans les entreprises.

storybild

Les fausses alertes enregistrées à travers le pays ces derniers jours renforce encore le stress des travailleurs depuis les attentats de Paris. (photo: Editpress/Jean-Claude Ernst)

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

Les évènements de Paris «ont une influence sur nos activités professionnelles» et des «conséquences psycho traumatiques importantes», souligne ce dimanche dans un communiqué l'organisme indépendant de Sécurité et Santé au Travail au Luxembourg (SSTL). Ces évènements «constituent une véritable agression psychologique et émotionnelle, capable d’engendrer de profondes blessures au sein de la population», et «sèment une vague d’effroi au sein d’un grand nombre des salariés du Grand-Duché.»

«Bien que perpétrés à une distance relativement importante du Grand-Duché (...) ils représentent un facteur de stress réel» ajoute la structure dirigée par Alain Vanderhoeght, appuyée par les fausses alertes enregistrées à travers le pays ces derniers jours. Selon la SSTL, «les personnes en situation psychosociale à risque» peuvent être particulièrement concernées, parce que «l’excès de stress causé par ces situations hors du commun est compliqué à gérer».

Pour faire face, «il convient éventuellement à chaque employeur de proposer à l’ensemble du personnel un espace d’écoute avec des personnes de confiance ou des psychologues du travail», conclut le communiqué.

(NC/L'essentiel)