Nouvelle loi

10 juillet 2014 11:13; Act: 10.07.2014 19:19 Print

Voilà à quoi ressemblera votre bourse d'études

LUXEMBOURG - La Chambre des députés a voté avec 32 voix pour et 28 voix contre, ce jeudi la loi sur les réformes de bourses, qui continue à faire débat parmi les étudiants.

storybild

La réforme des bourses profitera à 25 000 étudiants. (photo: DPA)

Sur ce sujet
Une faute?

Les députés ont avalisé, ce jeudi avec 32 voix pour et 28 voix contre, la loi sur la réforme des bourses. Le montant maximal des bourses d'études non remboursable atteindra 10 850 euros par an. Un montant auquel pourra s'ajouter un prêt étudiant de 7 350 euros.

L'aide financière se composera comme suit:

  • Bourse de base: 2 000 euros par an, accessible à tous les étudiants universitaires du premier ou du deuxième cycle.

  • Bourse de mobilité 2 000 euros, en cas d'études à l'étranger, afin de soutenir des personnes obligées à louer un appartement

  • Bourse sociale: entre 0 et 3 000 euros, selon le revenu des parents, pour les familles dont le revenu imposable est inférieur à 4,5 fois le salaire social minimum non qualifié (soit 8 644,463 euros par mois). À titre d'exemple, un revenu de ménage inférieur au salaire social minimum (1 921,03 euros par mois) donne droit à une bourse de 3 000 euros. En revanche, les familles dont le revenu se situe entre 3,5 fois et 4,5 fois le salaire social minimum auront droit à 500 euros par an./li>

  • Bourse familiale: 500 euros par enfant, pour frères et sœurs faisant des études en même temps.

  • Remboursement des frais d'inscription: la moitié du coût des coûts d'inscription à l'université à concurrence de 3 700 euros.

  • Aide supplémentaire exceptionnelle: 1 000 euros, pour personnes en grande précarité sociale.

  • Prêt étudiant: 6 500 euros + jusqu'à 1 850 euros, en cas de frais universitaires élevés. Le taux d'intérêt applicable au prêt bancaire ne sera plus un taux fixe de 2%. Il pourra être majoré de 0,5% et diminué de 2% au maximum, en fonction de l’EURIBOR, l'un des deux principaux taux de référence du marché monétaire de la zone euro.

Les bourses vont continuer à être déboursées en deux tranches semestrielles. L’aide financière pourra être refusée au vu de l’insuffisance des résultats obtenus mesurés à la progression, l’assiduité aux cours et à la présence aux examens.

La réforme des bourses profitera à 25 000 étudiants. L'État luxembourgeois devra débourser 125 millions d’euros par an contre 177 millions avant.

(Laurence Bervard/ L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • Jean kym le 10.07.2014 19:33 Report dénoncer ce commentaire

    si je résume bien, tu fais tes études à l'étranger tu as 4000€

  • phil le 11.07.2014 01:33 Report dénoncer ce commentaire

    moins d'étudiants universitaires = moins de gens diplômés pour soutenir l'économie du pays dans les dixvingt, trente..., prochaines années......pas très intelligent comme fa-4on de faire

  • der/drrr le 10.07.2014 22:45 Report dénoncer ce commentaire

    La logique voudrait en fonction d'une distance

Les derniers commentaires

  • phil and le 21.08.2014 15:52 Report dénoncer ce commentaire

    Je découvre cette nouvelle règlementation. L'enfant étudiant doit-il résider au gdl ou le fait que l'un des deux parents y travaille et y soit domicilié suffit-il? En clair est-il plus "intéressant" financièrement que l'enfant soit résident luxembourgeois ou cela ne change t'il rien du tout? quel service peut-il me renseigner car je suis un peu perdu. Merci d'avance

  • residente le 11.07.2014 20:08 Report dénoncer ce commentaire

    je peux vous assurer que les fils a papa ne vont pas a l'université du lux et surtout qu'il y'a de très grands professeurs et professionnels je vois clairement que vous ne le savez pas. et je dis merci aux frontaliers qui ont bousillé le système des bourses parce qu'ils veulent gagner gros

    • Pierre B le 14.07.2014 12:56 Report dénoncer ce commentaire

      les frontaliers demandent juste l'égalité. Ils paient les mêmes impôts que les résidents.

    • Foobar le 13.08.2014 08:04 Report dénoncer ce commentaire

      Je pense surtout que les résidents devraient réfléchir au fait que le Luxembourg n'existerait plus économiquement parlant sans les frontaliers. De plus la plupart payent leurs impôts au Luxembourg et tous les charges sociales : ils semblent donc logique que le traitement soit le même peu importe le lieu de résidence...

  • Le justicier le 11.07.2014 16:35 Report dénoncer ce commentaire

    Je pense qu’il y a beaucoup des points qui sont discutable et comme toujours si une personne est content, l’autre le sera sans doute moins. Ce qui est toutefois un "Fait", c’est que la bourse de mobilité a été mal formulée car elle est de nouveau discriminatoire envers les frontaliers car forcer une personne de l’UE à devoir faire ses études à l’étranger, LOL Chers Politiciens, merci. On se retrouvera de nouveau devant la justice Européenne.

    • Max. le 11.07.2014 17:33 Report dénoncer ce commentaire

      Comment est-elle injuste envers les frontaliers? Tout ce qu'ils ont dit c'est que si l'étudiant doit se payer un logement car il étudie dans un autre pays, il/elle aura une bourse en plus. C'est pour éviter que des Luxembourgeois qui restent à la maison et ne payent rien pour un logement de plus, profitent de la bourse de mobilité. Avant d'accuser les politiciens, essaye de comprendre que un changement était nécessaire car ils ne pouvaient pas doubler le budget. Comparé a n'importe quel autre pays, la bourse étudiante Luxembourgeoise est absolument géniale!

    • Le Justicier le 12.07.2014 10:09 Report dénoncer ce commentaire

      Comme tu dit toi même "si l'étudiant doit se payer un logement car il étudie dans un autre pays, il/elle aura une bourse en plus" ca ne peut s'appliquer qu'a un résident luxembourgeois vu la petite taille d'un pays et il est presque obligé de quitter son pays pour étudier. Et l’étudiant Français, Belge qui dans son pays doit parcourir 200 voir 800 Km jusqu’à l'Unif, lui n'a droit a rien parce qu'il ne quitte pas son territoire. Tout est dit, c'est uniquement une question de mobilité pour les résidents ici. Le texte aurait du se limiter au paiement d'un logement uniquement, ça aurait été juste.

  • dom/dom le 11.07.2014 10:08 Report dénoncer ce commentaire

    le statut des familles recomposées et des enfants à charge du ménage a t il ete revu comme l avait dis le Ministre de l Eudcation dans un de vos precedents articles ? J ai hate de savoir qu elle est la position du gouvernement , en effet pour le calcul de la bourse sociale on parle de revenu du menage comme base mais si un travailleur n a pas d obligation alimentaire (comme ils savent le dire) envers son beau fil ou belle fille, alors je suppose que le salaire du beau pere ou belle mere ne sera pas pris en compte pour le calcul des enfants legitimes du salarie qui travaille au luxembourg ???

    • tropes le 12.08.2014 15:45 Report dénoncer ce commentaire

      trop compliqué le statut des familles recomposées; ne vous marié pas alors, ou fait moins d'enfants à droite et gauche

  • Elvis le 11.07.2014 09:30 Report dénoncer ce commentaire

    si je peux me permettre je trouve enfin cette décision très bien fondée et équitable!!!