Au Royaume-Uni

22 août 2019 10:22; Act: 22.08.2019 11:11 Print

Appel à la grève des pilotes de Ryanair

Des passagers de Ryanair au Royaume-Uni pourraient subir quelques perturbations jeudi et vendredi après un appel à la grève de pilotes.

storybild

Les revendications portent notamment sur les salaires, les retraites et les prestations de maternité. (photo: AFP/Paul Faith)

Sur ce sujet
Une faute?

Des pilotes ont lancé un appel à la grève au Royaume-Uni, mais Ryanair assurait jeudi matin que son plan de vol restait inchangé.

Les pilotes membres du syndicat britannique Balpa ont voté des arrêts de travail pour ce jeudi et ce vendredi, ainsi que pour la période du 2 au 4 septembre. Les revendications portent notamment sur les salaires, les retraites et les prestations de maternité.

Peu de perturbations selon Ryanair

Ryanair a toutefois souligné que le mouvement n'entraînait que peu de perturbations, avec tout au plus des retards et quelques changements de vol. «Grâce au travail et au volontarisme remarquable de la vaste majorité de nos pilotes basés au Royaume-Uni, Ryanair prévoit de tenir en entier son programme de vol depuis et vers le Royaume-Uni jeudi et vendredi», a expliqué le groupe.

La compagnie irlandaise à bas coût a tenté de faire bloquer ce mouvement par la justice britannique, mais la Haute Cour de Londres a rejeté le recours de Ryanair mercredi en fin de journée. La justice a en revanche bloqué la grève en Irlande, où un arrêt de travail était prévu aussi par des pilotes de Ryanair ces jeudi et vendredi. Saisie par Ryanair, la Haute Cour de Dublin a estimé que ce mouvement social devait être «bloqué».

Le personnel en grève en Espagne

La compagnie a fait valoir durant l'audience qu'une grève ne pouvait être menée avant qu'une procédure de médiation n'arrive à son terme, estimant de plus que le vote du syndicat Forsa en faveur de la grève avait été précipité et sans demande très précise.

Ryanair est, dans le même temps, confronté depuis mercredi, et pour cinq jours, à une grève du personnel de cabine au Portugal, qui n'entraînait que de légers retards après la mise en place d'un service minimum décrété par le gouvernement portugais.

Une autre grève de dix jours du personnel de cabine se profile en outre pour septembre en Espagne, afin de protester contre des fermetures prévues de bases aéroportuaires. Ryanair doit faire face à ces mouvements sociaux après avoir annoncé fin juillet son intention de supprimer 900 emplois sur ses quelque 13 000 salariés. Le groupe entend fermer des bases cet hiver et à l'été 2020 à cause des reports de livraison du Boeing 737 MAX, dont la flotte est clouée au sol après deux accidents.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Lejeune le 22.08.2019 12:24 Report dénoncer ce commentaire

    Un grève ne sert à rien du tout tant qu'il y a un volontarisme de la majorité pour travailler. Malheureusement

Les derniers commentaires

  • Lejeune le 22.08.2019 12:24 Report dénoncer ce commentaire

    Un grève ne sert à rien du tout tant qu'il y a un volontarisme de la majorité pour travailler. Malheureusement