En Indonésie

09 décembre 2019 14:12; Act: 09.12.2019 17:26 Print

Attrapés avec une peau et des fœtus de tigre

Trois contrebandiers ont été arrêtés en Indonésie. Ils avaient avec eux, la peau d'un tigre de Sumatra. Ils risquent plusieurs années de prison.

storybild

Les fœtus étaient conservés dans un bocal et provenaient d'un autre tigre dont les contrebandiers avaient déjà vendu la peau. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

La peau d'un tigre de Sumatra - une espèce en danger critique d'extinction - et quatre fœtus ont été saisis en Indonésie lors de l'arrestation de trois contrebandiers durant le week-end, selon les autorités. «Nous les soupçonnons d'avoir voulu vendre la peau à des collectionneurs, pas seulement en Indonésie», a expliqué lundi à l'AFP Edward Hutapea, responsable de la conservation de l'environnement à Pekanbaru sur l'île de Sumatra.

Les os de l'animal avaient déjà été mis en vente auparavant, sans doute pour servir à des préparations médicinales en Asie. L'utilisation des fœtus, conservés dans un bocal et provenant d'un autre tigre dont les contrebandiers avaient déjà vendu la peau, n'était pas claire.

En danger critique d'extinction

Les suspects risquent jusqu'à cinq ans d'emprisonnement. La contrebande d'animaux sauvages est responsable de quelque 80% des morts de tigres de Sumatra, selon TRAFFIC, une ONG qui surveille le commerce de la faune et de la flore sauvage.

Le tigre de Sumatra est en danger critique d'extinction, selon l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), qui estime le nombre de spécimens vivant toujours dans la nature à moins de 400.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • evident le 09.12.2019 17:52 Report dénoncer ce commentaire

    '... Les os de l'animal avaient déjà été mis en vente auparavant, sans doute pour servir à des préparations médicinales en Asie ...' et encore une lubie qui soit disant donnerait du 'tonus'. Encore n'importe quoi et ce sont toujours les mêmes qui croient à ces vertus d'un autre siècle, je me demande bien quels os prendront-ils quand il n'y aura plus ces animaux, à moins que ça ne les entraine vers leur propre extinction ?

  • Yves le 09.12.2019 17:14 Report dénoncer ce commentaire

    Une bien triste fin pour cet animal splendide. C'est triste et regrettable. Ils sont protégés mais pas assez.

  • Cancoillotte le 09.12.2019 15:38 Report dénoncer ce commentaire

    Il faut leur demander de donner le nom des riches commanditaires en échange d'une remise de peine, et mettre ceux-ci en prison. Mais ils sont certainement intouchables.

Les derniers commentaires

  • evident le 09.12.2019 17:52 Report dénoncer ce commentaire

    '... Les os de l'animal avaient déjà été mis en vente auparavant, sans doute pour servir à des préparations médicinales en Asie ...' et encore une lubie qui soit disant donnerait du 'tonus'. Encore n'importe quoi et ce sont toujours les mêmes qui croient à ces vertus d'un autre siècle, je me demande bien quels os prendront-ils quand il n'y aura plus ces animaux, à moins que ça ne les entraine vers leur propre extinction ?

  • Yves le 09.12.2019 17:14 Report dénoncer ce commentaire

    Une bien triste fin pour cet animal splendide. C'est triste et regrettable. Ils sont protégés mais pas assez.

  • Cancoillotte le 09.12.2019 15:38 Report dénoncer ce commentaire

    Il faut leur demander de donner le nom des riches commanditaires en échange d'une remise de peine, et mettre ceux-ci en prison. Mais ils sont certainement intouchables.

    • Fred le 09.12.2019 20:06 Report dénoncer ce commentaire

      @ Cancoillotte: Tu veux t'attaquer au capital???? Bonne chance, c'est le pot de terre contre le pot de fer.