Écosse

11 septembre 2021 21:31; Act: 12.09.2021 15:15 Print

Au volant d'un poids lourd, il détruit une maison

Pour une raison encore mystérieuse, un individu au volant d’un camion a détruit une habitation où vivaient une femme de 33 ans et ses enfants, lundi soir. La propriété a dû être entièrement démolie.

Sur ce sujet
Une faute?

C’est un véritable cauchemar que sont en train de vivre Sara Cassidy, 33 ans, et ses deux enfants. La Britannique et ses fils se trouvaient dans leur maison d’East Kilbride (sud de l’Ecosse) lundi soir, quand un chauffeur poids lourd a commencé à manœuvrer devant chez eux. Des images de vidéosurveillance et une vidéo tournée par des voisins effarés montrent le camion en train de foncer à deux reprises en marche arrière contre l’habitation, la percutant violemment. Le chauffeur effectue ensuite un virage et quitte les lieux.

Les deux fils de Sara, âgés de 14 et 11 ans, ont été réveillés par la violence de l’impact et se sont levés en hurlant. Alertés par tout ce vacarme, plusieurs habitants du quartier sont arrivés en catastrophe pour venir en aide à la petite famille et la mettre à l’abri. «Ma femme et moi nous sommes levés et sommes sortis en une minute. Elle a directement appelé la police et je suis sorti pour sauver les enfants», raconte au «Daily Mail» Allan Reddick, 37 ans. Ce voisin héroïque s’est servi d’une échelle pour aider les garçons à s’échapper par la fenêtre d’une chambre située à l’étage.

La maison de Sara, qui s’est partiellement effondrée, a dû être totalement démolie mardi. Les personnes qui vivaient dans les logements mitoyens devront, elles aussi, se trouver une nouvelle maison: leur propriété est jugée dangereuse. «Personne ne sait vraiment ce qui s’est passé. Une maison est censée être votre château. C’est terrifiant de penser qu’une minute la vie est belle, et que la suivante, tout ce que vous avez rassemblé pour en faire un foyer est anéanti», confie un habitant.

Derek Wellington, 33 ans, a été arrêté et mis en examen pour «conduite coupable et imprudente mettant en danger la vie d’autrui», «conduite dangereuse et agression mettant en danger la vie d’autrui», ainsi que «violation de la paix» notamment. Pour l’heure, ses motivations restent peu claires. Il sera soumis à un examen psychologique et a été placé en détention provisoire avant sa prochaine comparution, prévue dans un peu plus d’une semaine.

(L'essentiel/joc)